Les must de cet été 2008

 |   |  1408  mots
Cet été, que faut-il porter ou avoir porté, écouté, vu, visité avant la rentrée ? Revue de détail des "hype" et des "out" de cette saison estivale 2008.

Chaque année, lorsque juillet/août arrivent avec les beaux jours (même si pour l'instant, seul le sud est vraiment gâté), tout le monde se pose la question existentielle de la saison : quels sont les must de l'été ?

La réponse est primordiale car nous avons seulement deux mois pour être à la pointe de la mode. Vêtements, accessoires, lieux de vacances, musique et même aliments, tout est passé au peigne fin pour être hype durant l'été.

Tout d'abord les incontournables de la saison. Ce sont ces vêtements que vous serez obligés de porter, que vous les aimiez ou non. D'habitude l'été, il fait chaud, les habits raccourcissent et dans les rues c'est un défilé de jambes permanent. Mais 2008 est l'été de toutes les révolutions. Donc rien à faire, vous n'échapperez pas à la robe ultra-longue, lancée par Angelina Jolie. Elle allonge la silhouette avec grâce et cache les bourrelets. Le seul soucis: si vous mesurez moins de 1m80, les talons sont obligatoires. Mais elle a l'avantage d'être portée à la ville comme à la plage: quoi de plus joli qu'une longue robe aux allures de princesse gonflée par le vent?

Si cela ne vous plait pas, ce sera la combishort ou la combipantalon (vêtement composé d'un pantalon et d'un haut attenant). Ou encore le sarouel qui est l'un de ces vêtements tendance de l'été qui reste un mystère pour le commun des mortels: cet habit du désert peut vite faire ressembler à Aladdin ou à une couche-culotte version XXL. Pourtant il faut le porter.

Attention également, le bermuda est de retour. Ce n'est pas l'élégant bermuda de working-girl qu'on portait il y a deux ans (coupe un peu taille basse, qui moule et fini droit, avec un revers et dans des tissus masculins). Le bermuda de 2008 ressemble à celui de Germaine (taille haute et dimension XXL) en toile épaisse. Le résultat donne un vêtement peu seyant qui grossit et qui n'ira pas à tout le monde. A éviter si vous avez les genoux gras ou la cheville pas bien différenciable du reste du mollet. Pour être à la mode, il faut le mériter. Inégalité des chances, question de silhouette et d'allure.

N'oublions pas que l'été, il fait chaud (normalement), donc on privilégie les matières légères comme le voile de coton, la soie et on proscrit les matières synthétiques. Et le noir, sur des si grandes étendues de tissus, c'est trop noir. Rien n'empêche cependant d'en porter le soir, avec des accessoires de couleurs vives, histoire de signaler qu'on ne va pas à un enterrement.

Pour les hommes, évidement pas beaucoup de contraintes. Pour les jean, la coupe 70's est toujours de rigueur avec un t-shirt vintage (messages ou dessins). Mais ils pourront se rattraper sur les montres geek avec affichage digital. Pour ceux qui n'ont pas quitté les années 80, il suffit de ressortir leur montre façon minitel de poche, des modèles qui fleurent bon l'adolescent coincé, pour devenir à la pointe de la mode.

Côté chaussures, ce sont naturellement les sandales Crocs qui ont la main mise sur nos pieds cette année. Assez peu esthétique, toute la planète s'arrache pourtant cette sandale moulée de plastique expansé car c'est une "chaussure antimicrobienne, antidérapante, flottante, résistante aux odeurs et aux tâches". Profitons-en, pour une fois que la mode vraiment confortable et mixte.

Pour celles complètement réfractaires à ces souliers en plastique, les chaussures phares de l'été 2008 sont les spartiates classiques ou montantes. Certaines mauvaises langues diront que ça tasse et que la jambe semble avoir rétrécie mais ces chaussures de gladiateurs de l'Antiquité ont l'avantage de se porter avec tout. Pour le soir, les escarpins d'été à bouts ouverts sont les chaussures des fashionistas par excellence.

Mais ce qui fait toute la différence c'est l'accessoire. Il habille une tenue, et donne une allure. La ceinture est l'élément incontournable de notre garde-robe. Elle peut se porter taille haute pour mettre en valeur notre silhouette ou taille basse façon années 70 pour un style hippie chic. Les cheveux aussi s'habillent cet été avec un bandeau coloré ou même un serre-tête qui fait son come-back. Attention tout de même au serre-tête, la coince-attitude n'est jamais loin. Sur les poignets, les bracelets se portent multiples, larges et rigides, de préférence colorés et acidulés pour égayer un peu le triste temps.

L'accessoire indispensable pour parfaire la silhouette est évidemment la pochette. Elle jouera avec toutes les tendances, les couleurs et les matières: vernie, mate ou lamée, en cuir ou en satin, en plastique, dorée, argentée, de couleur flashy. Mais vous ne pourrez, de toutes les manières, pas vous passez du "it bag". Encore ?, direz-vous. Et oui, le it bag est devenu un classique. Cabas, XXL, à anse, à lanière, multi-poches, ... ce fourre tout est indispensable. C'est une telle source de chiffre d'affaires pour les marques que le phénomène s'étend aux hommes. Par exemple, Catherine Loiret lance sa première collection sous son nom. Sobre, costaud et tout terrain, le free size est très astucieux: la hauteur se règle par des boutons de manchette, le journal se glisse dans le bas et un départ en week-end improvisé ne pose aucun problème puisque le sac peut s'agrandir et se transformer en 48 heures.

Maintenant que la garde-robe est remplie pour l'été, comment choisir la destination hype, celle où il faut être vu? On peut toujours regarder le palmarès des destinations les plus plébiscitées et faire pareil pour être sur de ne pas se tromper. Dans ce cas là, nous irons en Tunisie, puis en Croatie, Crète et Italie, pour finir par l'Egypte. Mais puisque vous avez passé du temps à choisir vos vêtements, autant partir en fonction d'eux. Vous possédez une micro-robe pailletée signée Balmain alors vous irez à la plage à Saint-Tropez. Une robe d'hôtesse griffée Pucci donc direction Capri. Vous arborerez le chapeau panama en Provence et votre sac Goyard en Toscane. Votre tee-shirt 64 vous emmènera au Pays Basque, votre caleçon surfwear Kanabeach en Bretagne et vos fines sandales en cuir à Marrakech. L'avantage de cette technique c'est que si vos vacances se passent mal, vous vous en prendrez à vos vêtements, pas à vous.

Chaque été, les radios et télévisions s'efforcent de vendre une chanson comme le tube de l'été. C'est un air qui entre dans nos têtes pour ne plus en sortir, accompagné d'une chorégraphie limite insultante pour notre intelligence. Il nous énerve et pourtant personne ne peut s'empêcher de danser dessus. On se souvient de la Lambada, la Macarena ou encore Pata Pata. Cette année, plusieurs chansons peuvent prétendre au titre de tube de l'été. Impossible de ne pas avoir entendu "hot summer night" de David Tavaré et son célèbre refrain "oh la la la la la", ni d'avoir chantonné "American Boy" d'Estelle.

La FNAC classe William Baldé, chanteur originaire de Guinée, en tête des ventes de titre avec sa chanson "Un rayon de soleil". L'explication est simple: une musique rythmée, pleine de chaleur, et des paroles faciles sans ambiguïté. Le groupe Coldplay avec "viva la vida" arrive en numéro deux.

Après avoir fait du shopping toute la journée, profitez de votre lieu de vacances et après vous êtes déhanché sur le tube de l'été, il faut penser à boire. Mais là encore, il faut respecter les must de l'été. Par exemple, côté boisson, privilégiez les bouteilles Perrier relookées par Agnès b. : "b.wild" et "give love". Puis à l'heure de l'apéritif, vous choisirez Eros, le rosé le plus chaud de l'été. Et enfin le soir, en boite de nuit, vous succomberez à la vodka française Grey Goose qui se pare pour l'été de cristal de bohême et d'une perle grise de Tahiti.

Cette liste non exhaustive des must de l'été 2008 vous permettra de frimer lors des dîners grâce à vos connaissances pointues des tendances, mais également de passer de bonnes fins de vacances sans prises de tête.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :