Un record historique de recrutement de cadres est attendu en 2008

 |  | 407 mots
Lecture 2 min.
Les embauches de cadres en 2008 devraient se situer dans une fourchette allant de 200.000 à 219.000 recrutements, selon l'Association pour l'emploi des cadres (Apec). Les cadres confirmés devraient être les grands bénéficiaires de ce vent d'optimisme. Le secteur des services et les fonctions commerciales et informatiques restent les recruteurs les plus importants.

En 2008, les entreprises devraient recruter entre 200.000 et 219.000 cadres, selon une étude prévisionnelle de l'Association pour l'emploi des cadres (Apec), publiée ce mercredi 13 février. Si ces chiffres se confirment, un nouveau record serait battu, après les 201.000 embauches de 2006 et les 208.200 de 2007, loin devant le sommet de 190.200 embauches engendrées par la bulle internet en 2001. En dépit de la crise des "subprime", de la récession ou non, les entreprises françaises portent leur optimisme à des niveaux jamais atteints.

Qui sera recruté en 2008 ?

Les jeunes cadres, entre 1 et 5 ans d'expérience, sont les grands bénéficiaires de cette bonne santé. Le nombre d'offres qui devrait leur être spécifiquement destiné progresse de 11% entre 2007 et 2008. Les cadres confirmés suivent avec une hausse de 5%, mais restent les plus recherchés par les entreprises, avec 100.000 embauches prévues. Pour les cadres débutants, l'année 2008 devrait se révéler un bon cru avec 49.000 offres prévues selon l'Apec en hausse de 2%.

Qui va recruter en 2008 ?

Les services restent les plus importants recruteurs avec un nombre d'offres d'emploi prévu pour 2008 dans une fourchette de 132.000 à 150.000, soit une hausse de 10% par rapport à 2007. Le secteur BTP devrait progresser au maximum de 8% à 11.100 embauches et le commerce pourrait augmenter de 4% à 23.200 offres. Le seul secteur à plonger dans le marasme est l'industrie dont les prévisions d'embauches 2008 devraient décroître par rapport à 2007 de -13% à -1%.

Les fonctions qui recrutent le plus demeurent le commercial (entre 46.000 et 49.000 offres) et l'informatique (entre 36.000 et 40.000 offres), suivies par la recherche-développement (entre 32.000 et 35.000 offres). Ces trois fonctions figurent également parmi celles dont les embauches progressent le plus entre 2007 et 2008.

Au plan régional, l'Ile-de-France, sans surprise, affiche le nombre de recrutement le plus important (98.000), loin devant Rhône-Alpes (19.500) et Provence-Alpes-Côte d'Azur-Corse (12.900). Ce sont les régions du sud qui affichent les plus belles croissances d'embauches: Midi-Pyrénées (9%), Languedoc-Roussillon (8%), Provence-Alpes-Côte d'Azur-Corse (8%) et Aquitaine (7%).

Des difficultés de recrutement ?

Dans ce contexte très optimiste, il fallait bien une touche de gris clair. Elle est donnée par la forte baisse du nombre moyen de candidatures par offre. Il revient de 59 à 38, limitant le choix des entreprises. Cette baisse est surtout marquée pour l'informatique et la gestion administrative. De même, la part des recrutements jugés difficiles progresse. A quelque chose malheur est bon, les entreprises élargissent fortement le champs des profils qu'elles recherchent, notamment vers les diplômés de l'université.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :