Les industriels français retrouvent confiance, mais l'immobilier souffre

 |   |  327  mots
L'indice du climat des affaires, qui mesure la confiance des industriels français face à la conjoncture, ressort meilleur que prévu, en hausse à 109 points pour mars. A l'inverse, le marché de la construction s'affiche toujours en baisse. Le nombre de permis de construire recule de 12,7% et les mises en chantier de 0,6% sur les trois derniers mois.

Les patrons français gardent le moral. Après trois mois de baisse, l'indice qui mesure la confiance des industriels français a progressé en mars, à 109 points contre 107 points un mois auparavant. Soit beaucoup mieux que ce qu'attendaient les analystes, qui tablaient sur un indice en baisse à 106 points.

"Selon les chefs d'entreprise interrogés en mars, la conjoncture industrielle s'est légèrement améliorée: l'indicateur synthétique du climat des affaires progresse à nouveau", explique ainsi l'Insee.

"Les entrepreneurs de l'industrie manufacturière estiment que le rythme de leur activité passée s'est renforcé", poursuit l'Insee. Le moral des patrons français est notamment aidé part les carnets de commandes, bien garnis.

"Les carnets de commandes, globaux comme étrangers, se regarnissent et sont considérés comme très étoffés. Les perspectives personnelles de production restent bien orientées", indique l'institut.

Seul petit bémol : "les stocks de produits finis demeurent jugés inférieurs à la normale", tempère l'Insee.

Si le moral des patrons est une bonne nouvelle pour la croissance française, en revanche les chiffres de l'immobilier publiés également ce mercredi ne sont pas bons. Ainsi, les mises en chantier reculent de 0,6% sur les trois mois à fin février à 92.264 et s'inscrivent en hausse de 1,7% sur un an à 433.016.

Le nombre de permis de construire en France a également reculé de 12,7% sur les trois mois à fin février 2008 et de 5,2% sur un an. Selon les données du ministère de l'Ecologie, du Développement et de l'Aménagement durables, 119.283 constructions de logements ont été autorisées sur les trois derniers mois, et 541.494 sur 12 mois.

Dans un contexte de grave crise immobilière aux Etats-Unis, le ministère a toutefois voulu rassurer. Il explique que la réforme du droit des sols, entrée en vigueur le 1er octobre 2007, s'accompagne d'une "période de rodage" et que les chiffres de février "sont donc encore à interpréter avec la plus extrême prudence".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :