MGIC fait état de pertes colossales au quatrième trimestre 2007

 |   |  198  mots
Le rehausseur de crédit américain s'est attiré les foudres du marché après avoir publié un déficit de 1,47 milliard de dollars au quatrième trimestre. L'action décroche de plus de 15% outre-Atlantique.

On ne compte plus les victimes de la crise des "subprime". Particulièrement du côté des rehausseurs de crédits, ces organismes qui apportent leur garantie à tout établissement privé ou public émettant des emprunts sur les marchés financiers.

Cette fois, il s'agit du rehausseur de crédit MGIC qui accuse une perte éléphantesque de 1,47 milliards de dollars au titre du dernier trimestre 2007. Soit l'équivalent de près de quatre fois le montant de son chiffre d'affaires (399 millions de dollars) sur la même période!

L'établissement financier a particulièrement souffert de la comptabilisation de 1,2 milliard de dollars de provisions destinées à lui permettre de faire face à des remboursements à venir. Son PDG Curt S.Culver a estimé que si l'on se référait "aux estimations de pertes de la société", MGIC ne devrait pas "dégager un bénéfice en 2008".

La direction a, par ailleurs, précisé avoir arrêté de se porter caution pour des prêts donnant lieu à des produits dits dérivés adossés à des créances immobilières. La nouvelle a fait l'effet d'une bombe à Wall Street, provoquant une chute de plus de 15% du titre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :