Nouveau plongeon des Bourses en Asie

 |   |  416  mots
L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a terminé la séance de lundi sur un plongeon de 4,49% en raison de craintes renouvelées de récession aux Etats-Unis. A Hong Kong, Séoul, Sidney et Bombay, les marchés reculent vivement. Seul Shanghai résiste.

La semaine démarre bien difficilement sur les marchés asiatiques. Comme constaté déjà vendredi à Wall Street, les Bourses en Asie broient du noir ce lundi. L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a terminé la séance sur un plongeon de 4,49% en raison de craintes renouvelées de récession aux Etats-Unis et d'une nette appréciation du yen face au dollar, phénomène qui pénalise les exportateurs japonais. Dans le courant de la matinée, le billet vert a ainsi atteint 102,92 yen, son plus bas niveau depuis janvier 2005, contre 103,73 yens vendredi soir à New York. En tout début de journée en Europe, le dollar se stabilisait autour de 103,02 yen.

"Les craintes d'une récession aux Etats-Unis ont augmenté chez les investisseurs. Il existe même une théorie de plus en plus populaire selon laquelle l'économie américaine serait déjà en récession", commenté Ryohei Muramatsu, analyste chez Commerzbank à Tokyo, cité par l'Agence France Presse (AFP).

L'indice Nikkei 225, moyenne non pondérée des 225 valeurs vedettes, a perdu 610,84 points (-4,49%) à 12.992,18 points, son plus bas niveau depuis le 23 janvier. L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a pour sa part chuté de 53,13 points (-4,01%) à 1.271,15 points. Parmi les titres les plus touchés: Honda qui a cédé 5,83% à 3.070 yen.

A Hong Kong, la situation n'était guère meilleure. La Bourse a ouvert en forte baisse, l'indice Hang Seng plongeant de 3,5% à l'ouverture avant de clôturer en baisse de 3,07%, à 23.584,97 points. Aux incertitudes mondiales s'ajoute la prudence des investisseurs avant la publication, plus tard dans la journée de lundi, des résultats du groupe bancaire britannique HSBC et de sa filiale locale Hang Seng Bank.

A Séoul, l'indice Kospi s'est replié de 2,33%, et le S&P/ASX200 de Sydney a cédé 2,98%. Taïpeh a terminé en baisse de 1,78% et Manille de 1,60%. La Bourse de Nouvelle-Zélande a terminé pratiquement inchangée (+0,04%).

Totalement étranger aux préoccupations mondiales, l'indice composite de Shanghai s'affichait au contraire en forte hausse de 2,06%. Kuala Lumpur cédait 1,69% et Jakarta 2,753,42%. L'indice SET de Bangkok était stable (+0,06%). Enfin, l'indice Sensex de Bombay dégringolait de 5,12% et le Straits Times de Singapour de 3,23%.

La Bourse de New York a bouclé vendredi la semaine en forte baisse, les investisseurs broyant du noir sur l'état de l'économie américaine, après de nouveaux indicateurs et des résultats d'entreprises jugés décevants. Le Dow Jones avait lâché 2,51% et le Nasdaq 2,58%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :