Morgan Stanley supprime 1.000 emplois dans le crédit immobilier

 |   |  328  mots
La banque américaine ferme sa filiale britannique de distribution de prêts hypothécaires et réduit ses activités aux Etats-Unis.

La banque d'affaires américaine Morgan Stanley a annoncé ce mercredi soir qu'elle va supprimer 1.000 postes dans ses métiers de crédits immobiliers. Simultanément, l'établissement va réduire ses activités dans ce domaine aux Etats-Unis, et les fermer en Grande-Bretagne. Dans ce dernier pays, sa filiale Advantage Home Loans, qui distribue des crédits hypothécaires, va donc fermer ses portes.

Morgan Stanley explique ces décisions par l'ampleur de la crise qui affecte les crédits immobiliers depuis l'éclatement de l'affaire des subprimes l'été dernier aux Etats-Unis. Les activités de prêts immobiliers sont depuis frappées de quasi paralysie, dans un contexte de gel des transactions et des marchés du crédit.

Morgan Stanley n'abandonne pas pour autant complètement cette activité: sur le marché américain. Le groupe continuera à distribuer des prêts hypothécaires par l'intermédiaire de sa filiale Saxon Mortgage Services. La banque vient s'ajouter à la liste de la centaine de professionnels du crédit immobilier qui ont réduit leurs effectifs depuis l'été dernier.

Les entreprises américaines ont supprimé 52.500 emplois dans la finance en six mois
Conséquence de la crise des crédits immobiliers à risque, les fameux "subprime", les entreprises américaines du secteur financier ont supprimé 52.500 emplois entre juillet et décembre 2007, selon le dernier rapport trimestriel du Trésorier de la ville de New York, où le secteur financier représente environ 11% de l'emploi et près de 35% de la masse salariale de la ville. Si les établissements financiers de New York ont mieux résisté, augmentant même leurs effectifs de 1.900 personnes, les suppressions de postes ont surtout touché les sociétés spécialisées dans le crédit immobilier. La situation s'est néanmoins dégradée dans la région new-yorkaise au cours des derniers mois de l'année écoulée, précise le rapport, puisque le secteur a supprimé 3.700 postes au quatrième trimestre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :