Bond de 42% pour le bénéfice net de NTT Docomo

Le numéro un japonais des télécommunications mobiles affiche une augmentation de 42% de son bénéfice net à 173,51 milliards de yens grâce à une meilleure rentabilité d'exploitation malgré une concurrence très rude.

2 mn

Le numéro un japonais des télécommunications mobiles, a annoncé ce mercredi 30 juillet, une forte augmentation de son résultat net (+42%) au premier trimestre à 173,51 milliards de yens (1,04 milliards d'euros), contre 122,81 milliards de yens à même époque l'année précédente.

Son chiffre d'affaires trimestriel a cédé 1,1% sur un an à 1.170,25 milliards de yens, du fait d'une compétition exacerbée, de moindres ventes de terminaux et d'une guerre tarifaire déclenchée par ses concurrents.

Cependant, grâce à diverses réductions de frais et à un usage croissant des services proposés avec une myriade de partenaires, le bénéfice d'exploitation trimestriel de NTT Docomo a progressé de 45% sur un an à 296,49 milliards de yens.

Docomo n'a certes gagné que 241.000 nouveaux abonnés en trois mois, mais il affirme désormais ne plus faire la chasse aux clients, compte tenu du fait que le marché est considéré comme saturé. Il vient au contraire de lancer une nouvelle stratégie qui vise à dorloter ses actuels souscripteurs et à les pousser à la consommation.

Bien qu'ayant été forcé de suivre ses concurrents en baissant le prix de base des communications vocales, NTT Docomo a limité la casse grâce à l'augmentation de ses revenus tirés des services multimédia de données ("i-mode"), de plus en plus divers et évolués. Les recettes tirées de la voix ont chuté de 19% sur un an, tandis que celles provenant des services internet pour mobiles ont augmenté de 11%.

La commercialisation d'une nouvelle gamme de terminaux très haut de gamme et soignés ainsi que le lancement de diverses offres facilitant et amplifiant l'usage des services mobiles ont contribué à redynamiser son image auprès du public et à fidéliser ses clients.

Le pionnier des télécommunications cellulaires japonais totalisait fin juin 53,63 millions de souscripteurs à ses services mobiles, dont 45 millions de clients (84,5%) ont déjà opté pour la troisième génération (3G) ou sa version supérieure (3,5G). Ils sont pour la plupart des utilisateurs actifs des e-mails et autres innombrables applications et services associés.

Pour la totalité de l'exercice qui s'achèvera le 31 mars 2009, NTT Docomo a conservé ses prévisions initiales. Il espère toujours afficher un bénéfice net en légère augmentation de 2,4% sur un an à 503 milliards de yens sur un chiffre d'affaires attendu en petite hausse de 1,2% à 4.768 milliards.

2 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.