Le titre Lagardère porté par les espoirs de clémence de l'AMF

 |   |  135  mots
Selon le site internet de Challenges, l'AMF va requalifier les soupçons de délits d'initiés chez EADS et Airbus en défaut d'informations aux actionnaires. Lagardère dément.

Le titre Lagardère s'envole ce mercredi de 3,09% à 50,29 euros. Selon le magazine Challenges, l'AMF, l'Autorité des Marchés Financiers, va requalifier les soupçons de délits d'initiés chez EADS et Airbus en défaut d'informations aux actionnaires.

Cela signifie que seul l'ancien patron d'EADS Noël Forgeard est susceptible de poursuites et non plus le principal actionnaire d'EADS, le groupe Lagardère.

Chez Lagardère on dément formellement avoir "fait passer le message" auprès d'investisseurs et d'analyses selon lequel l'AMF abandonnerait toutes poursuites au titre des délits d'initiés. "Ces allégations n'ont aucun fondement. Le groupe Lagardère et ses dirigeants n'ont bien entendu fait passer aucun message quel qu'il soit sur les conclusions qui pourront être celles de l'AMF et dont ils ignorent tout" fait savoir un porte-parole.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :