Sursis pour EDF sur le dossier Iberdrola

La justice hispanique donne cinq jours de plus au géant français de l'électricité pour préciser ses intentions.

EDF a obtenu cinq jours de plus de la part d'un tribunal de Bilbao afin de préciser sa position et ses intentions concernant son homologue espagnol Iberdrola.

Mais s'il lui donne un sursis, le tribunal indique également qu'EDF s'exposera à des amendes s'il ne s'exécute pas. Il doit aussi publier des encarts dans la presse hispanique pour préciser ses intentions.

EDF a reconnu il y a quelques semaines être intéressé notamment par Iberdrola. Il discuterait avec le groupe espagnol de BTP ACS, premier actionnaire d'Iberdrola qui détient également une importante participation dans un autre producteur d'électricité en Espagne, Union Fenosa, qui pourrait faire partie d'un vaste processus de rachat et de ventes par activités.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.