Swatch améliore sa marge d'exploitation

 |   |  334  mots
Au premier semestre, le résultat opérationnel de l'horloger suisse est en augmentation de 16% à 593 millions de francs suisses faisant ressortir une amélioration de la marge d'exploitation à 21% (contre 19,6% un an plus tôt). Le groupe se veut confiant pour le reste de l'exercice.

La croissance du groupe Swatch s'est poursuivie au cours du premier semestre 2008. Son chiffre d'affaires en monnaies locales a augmenté de manière significative de +13.8% à 2,973 milliards de francs suisses. L'impact des changes de -5.3% est fortement négatif. La vigueur du franc suisse et, surtout, la chute du dollar américain et des multiples monnaies qui lui sont liées ont influencé négativement le chiffre d'affaires du Groupe en francs suisses (qui n'a donc augmenté que de +8,5%).

Ce sont principalement les segments des montres et bijoux et de la production qui sont à
l'origine des bons résultats semestriels du groupe. Avec ses 19 marques de renom international (dont Breguet, Omega, Longines, Rado, Tissot et Swatch...) couvrant toutes les catégories de prix, Swatch Group continue de profiter de la forte demande de ses montres et bijoux. Toutes les régions ont contribué aux bons résultats: l'Asie et l'Amérique ont réalisé, en monnaies locales, une croissance nettement supérieure à deux chiffres, tandis qu'en Europe les chiffres d'affaires de ce segment connaissaient une progression juste supérieure à deux chiffres.

De son côté, le résultat opérationnel est en augmentation de 16% à 593 millions de francs suisses, permettant une amélioration de la marge d'exploitation à 21% (contre 19,6% au premier semestre 2007), en dépit d'effets de change négatifs et de la forte hausse du prix des matières premières et des métaux précieux. A l'inverse, Swatch enregistre une légère baisse de son bénéfice, de -9.1% à 418 millions de francs suisses.

Pour le reste de l'exercice, le groupe se montre confiant. Le conseil d'administration et la direction du Groupe envisagent le reste de l'année avec optimisme. "Malgré les nombreux messages négatifs émanant de l'économie financière et la hausse générale des prix sur le plan mondial, le management continue de tabler sur un développement solide et positif du chiffre d'affaires et de la rentabilité au cours du second semestre" conclut le communiqué du groupe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :