Air Liquide veut multiplier ses investissements au Moyen-Orient

 |   |  190  mots
Le géant français des gaz industriels et médicaux espère porter ses investissements dans les monarchies du Golfe, de 200 millions de dollars actuellement, à un milliard d'ici cinq ans.

Le géant français des gaz industriels et médicaux, Air Liquide, entend bien tisser sa toile dans la région du Golfe. A l'occasion de l'ouverture à Dubaï par le groupe d'un bureau régional pour le Moyen-Orient, le PDG d'Air Liquide, Benoît Potier a annoncé qu'il espérait porter ses investissements dans cette région, de 200 millions de dollars actuellement, à un milliard d'ici cinq ans.

Air Liquide, qui investit déjà au Koweït, à Oman et au Qatar, vient d'obtenir le feu vert de l'Agence saoudienne des investissements (Sagia) pour engager le processus devant lui permettre d'investir en Arabie saoudite, première puissance pétrolière mondiale, a déclaré également à la presse Benoît Potier. "L'autorisation de la Sagia marque la première étape" du processus d'investissement dans le riche royaume saoudien, a-t-il dit.

Ce processus pourrait aboutir "dans les douze prochains mois", a expliqué,pour sa part, le vice-président d'Air Liquide, Pierre Dufour, ajoutant que son groupe, présent aussi en Egypte et au Liban, entendait concentrer ses activités dans la région du Golfe sur la pétrochimie et le raffinage notamment.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :