Nouveaux déboires pour les banques américaines

Lehman Brothers chercherait à vendre pour 40 milliards de dollars d'actifs. Merrill Lynch est menacée de poursuite à New York dans l'affaire des obligations ARS.

Décidément, les banques américaines n'ont en pas fini avec la crise des subprime. Le Financial Times révèle que la banque d'affaires Lehman Brothers est en négociation pour tenter de vendre pour 40 milliards de dollars (27 milliards d'euros) d'actifs immobiliers. Lehman serait prêt à vendre soit en bloc soit en séparant certains actifs et à offrir des garanties en cas de perte sur la valeur et la revente ultérieures de ces biens.

C'est un nouveau signe des difficultés qui continuent à peser sur la finance américaine, déjà confrontée au problème du remboursement des obligations ARS, "auction rate securities", dont la valeur devait être fixé aux enchères et qui étaient présentées comme très faciles à revendre et dont la liquidité a été gelée par la crise financière, obligeant les banques - Wachovia vient à son tour de s'exécuter - à les racheter pour des dizaines de milliards de dollars pour éviter des procès spectaculaires et coûteux.

Mais certaines continuent à être dans le collimateur de la justice. Ainsi, le procureur général de la ville de New York, Andrew Cuomo, spécialiste de ce dossier des ARS, menace de poursuivre la banque d'affaires américaine Merrill Lynch si elle n'effectue pas ces remboursements de la façon dont il le demande et non comme l'établissement financier a prévu de le faire. Il lui a donné cinq jours pour répondre.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.