Inquiétudes autour de l'inflation en zone euro

 |   |  508  mots
Ce jeudi sera publié le chiffres de la hausse des prix dans la zone euro. Il risque d'être élevé et inquiète les économistes.

A la veille de la publication du chiffre de l'inflation pour la zone euro au mois de juillet, les signaux inquiétants se multiplient. Baisse de la confiance, niveau d'inflation jamais atteint depuis plusieurs années en Belgique et en Allemagne. Les signaux passent au rouge à la chaîne et la situation économique préoccupe de plus en plus industriels, analystes et consommateurs.

En juin, l'inflation de la zone euro a atteint le niveau record de 4%. Du jamais vu depuis 1999, date de la création de la zone euro! Le chiffre de juillet, qui sera publié demain jeudi, est attendu avec la plus grande appréhension.

A voir les chiffres de l'inflation allemande et belge tombés ce mercredi 30 juillet, l'affaire s'annonce mal. En Belgique (généralement considérée comme représentative de la zone euro), l'inflation atteint désormais 5,91% sur un an. Un tel niveau n'avait pas été atteint depuis 24 ans. L'Allemagne fait à peine mieux, avec une inflation à 3,3% sur un an, le chiffre le plus décevant de ces 15 dernières années.

En Espagne, les indicateurs sont presque tous dans le rouge avec un chômage en forte hausse (prévu à 12,5% en 2009), une crise de l'immobilier sans précédent et une croissance stagnante (0,1% au deuxième trimestre, par rapport au trimestre précédent).

Même si elle n'est pas dans la zone euro, le scénario est identique en Grande-Bretagne où la Banque d'Angleterre a annoncé ce mardi qu'elle prévoyait une croissance très faible dans les mois à venir (au même niveau que dans les années quatre-vingt dix) et un taux d'inflation aux alentours de 4% (le double de son objectif actuel).

La situation est d'autant plus délicate que l'indice de confiance économique de la zone euro, qui résume l'opinion des chefs d'entreprises et des consommateurs, a perdu 5,3 points en un mois, selon une enquête de la Commission européenne publiée ce mercredi.

Et cette enquête européenne résonne comme un écho à la fameuse étude de l'Insee sur le moral des Français, publiée ce mardi. Ces derniers n'ont jamais eu le moral plus à plat qu'en ce mois de juillet 2008. Les craintes d'augmentation du chômage relaient désormais celles liées à l'inflation, tout cela ajouté à une consommation atone et à une croissance en berne. En juin déjà, l'inflation française avait explosé à 3,6 % sur un an. Un record depuis 17 ans.

Pour Holger Schmieding, analyste chez Bank of America, "l'économie de la zone euro est entrée dans une période de semi-stagnation. Et le risque d'une récession avant la fin de l'année n'est plus négligeable."

La première estimation de l'inflation en juillet pour l'ensemble de la zone euro sera connue ce jeudi. Les économistes interrogés par Dow Jones Newswires s'attendent à un nouveau record depuis la création de la zone euro. De quoi mettre dans une position délicate la BCE, la Banque centrale européenne, qui vise théoriquement une inflation légèrement inférieure à 2%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :