Plongeon de 93% du bénéfice net d'Agfa-Gevaert

 |   |  243  mots
Le groupe belge d'imagerie industrielle enregistre un bénéfice net en forte baisse au deuxième trimestre. Il a été plombé par un euro fort, des matières premières chères et le ralentissement de certains de ses marchés.

Forte chute du bénéfice net d'Agfa-Gevaert. Le groupe belge d'imagerie industrielle a vu son profit du deuxième trimestre reculer de 93% à 3 millions d'euros, contre 42 millions d'euros sur la même période un an plus tôt.Ce plongeon a dépassé les prévisions. Les analystes interrogés par Dow Jones Newswires tablaient en moyenne sur 8,4 millions d'euros.

Le chiffre d'affaires a aussi reculé davantage que prévu, de 8,1% sur un an à 777 millions d'euros, contre 845 millions d'euros un an plus tôt. Les analystes prévoyaient une baisse de 4% à 811 millions.

Le groupe invoque des effets de changes défavorables, sans lesquels la baisse de son chiffre d'affaires aurait été limitée à 2,6%, ainsi que "le ralentissement économique aux Etats-Unis et au Royaume-Uni". Il assure aussi avoir poursuivi ses efforts pour réduire ses coûts administratifs et de production, mais reconnaît qu'ils "n'ont pas suffi à compenser les prix élevés des matières premières et les effets de la baisse du chiffre d'affaires". L'appréciation des matières premières, et notamment de l'argent, a surenchéri les coûts du groupe de 18 millions d'euros au deuxième trimestre comparé à un an plus tôt.

Agfa-Gevaert dit aussi vouloir inscrire des clauses de révision liées aux coûts de l'aluminium et de l'énergie dans certains contrats dans le domaine de l'impression, un projet qui devrait montrer ses premiers effets dans le courant du quatrième trimestre 2008.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :