Microsoft et Yahoo dopent le Dow Jones qui gagne 0,73%

L'OPA géante de Microsoft sur Yahoo a rassuré les investisseurs qui, du coup, en ont oublié les mauvaises nouvelles sur le front de l'économie. Sur la semaine, le Dow Jones a gagné 4,4%, sa meilleure performance hebdomadaire depuis 2003.

3 mn

Les valeurs américaines ont à nouveau terminé en hausse vendredi, l'annonce d'une OPA de 44,6 milliards de dollars de Microsoft sur Yahoo ayant rassuré les investisseurs sur les valorisations boursières et éclipsé de mauvais chiffres de l'emploi publiés en même temps. L'indice Dow Jones a gagné 0,73% ou 92,83 points, à 12.743,19 points et l'indice élargi Standard & Poor's 500 1,22% ou 16,87 points, à 1.395,42 points. Le composite du Nasdaq a progressé de 0,98% ou 23,50 points, à 2.413,36 points.

Sur la semaine, le Dow a gagné 4,4%, sa meilleure performance hebdomadaire depuis 2003. Le S&P a repris 4,9%, également sa meilleure avancée depuis 2003 et le Nasdaq 3,8%, son gain hebdomadaire le plus fort depuis près de dix-huit mois.

Microsoft, numéro un mondial des logiciels, propose 31 dollars par action Yahoo, ce qui représente une prime de plus de 60% sur le cours de clôture du moteur de recherche jeudi (19,18 dollars). Le titre Yahoo a bondi pour se rapprocher de ce prix et a fini en hausse de 48% à 28,38 dollars. Microsoft a perdu 6,6% à 30,45 dollars. Google, grand concurrent de Yahoo, a chuté de 8,58% à 515,90 dollars.

Face à ce projet de fusion entre deux mastodontes, le marché a oublié que l'économie américaine, que beaucoup voient au bord de la récession, avait détruit des emplois le mois dernier pour la première fois depuis 2003 - 17.000 au total - après en avoir créé 82.000 en décembre. Mais les analystes ont interprété l'initiative de Microsoft comme guidée par l'idée que les cours de Bourse étaient revenus à des niveaux bon marché et ont poursuivi leur rebond de la veille.

D'autant que l'activité manufacturière semble avoir repris son expansion aux Etats-Unis, selon les chiffres publiés vendredi également par l'institut des directeurs d'achat ISM. Son indice est en hausse pour la première fois depuis juin. Cette information a bénéficié aux grandes valeurs industrielles comme 3M et General Electric qui se sont adjugé 2% chacune à 81,21 et 36,16 dollars.

Les grandes valeurs technologiques ont également été recherchées. Intel a gagné 3,17% à $21,77 et International Business Machines, 1,6% à 109,08 dollars. "On a vu une baisse des multiples, une baisse des taux de croissance, ce qui s'est reflété dans les actions", commente Georges Yared, fondateur de Yared Investment Research à Wayzata, dans le Minnesota, cité par Reuters. "Aux techs, on va s'amuser, mais je pense qu'il y a aussi de très grosses opportunités d'achat aux financières."

Enfin, la nouvelle baisse des taux d'intérêt annoncée mercredi par la Réserve fédérale a rasséréné les marchés. Les financières comme Citigroup (+5,21% à 29,69 dollars) ont été soutenues par la dernière nouvelle sur le front du crédit. Les grandes banques mondiales tentent de venir en aide aux rehausseurs de crédit mis à mal par la crise des "subprimes". La nouvelle a profité aux deux spécialistes américains de l'amélioration de la qualité du crédit, MBIA: 5,55% à 16,36 dollars, et Ambac: 12,63% à 13,20 dollars.

De son côté, Anheuser Bush a gagné 3,31%, à 48,06 dollars, sur de nouvelles rumeurs de fusion avec son concurrent belge InBev. Et le groupe de grands magasins J.C. Penney s'est apprécié de 2,3%, à 48,58 dollars, après l'annonce par le Wall Street Journal de l'entrée à son capital du milliardaire Carl Icahn.

3 mn

Paris Air Forum

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.