Freddie Mac rachète des prêts immobiliers pour 15 milliards de dollars

L'organisme de crédit immobilier semi-public va racheter des crédits logement "géants" appelés également "jumbo" auprès de quatre banques dans des zones où les prix immobiliers sont élevés.

Le géant américain du refinancement hypothécaire Freddie Mac a conclu un accord avec les banques Wells Fargo, JPMorgan Chase, Citigroup et Washington Mutual (WaMu) portant sur le rachat de gros prêts immobiliers (dits "jumbo") consentis aux particuliers.

L'accord vise à faire baisser les taux d'intérêt sur ces crédits, actuellement très élevés faute de liquidité du marché. Freddie Mac estime que la baisse des taux sur ce type d'emprunt pourrait atteindre pratiquement un demi-point très rapidement après l'entrée en vigueur de l'accord.

En 2008, Freddie Mac compte refinancer entre 10 et 15 milliards de dollars de prêts "jumbo", souligne la société dans un communiqué. Dans le cadre d'un plan de relance fiscale adopté le mois dernier par le gouvernement américain, Freddie Mac et son homologue Fannie Mae ont le droit de financer des prêts allant jusqu'à 729.750 dollars. Mais alors que la mesure était censée soulager cette portion du marché et faire baisser les taux d'intérêt sur ces prêts, ceux-ci restent actuellement nettement plus élevés que les taux pratiqués pour des prêts de montant inférieur à 417.000 dollars.

L'accord avec Freddie Mac "va permettre de réduire le coût de l'accession à la propriété pour les familles dans les marchés immobiliers coûteux", s'est félicité Dave Lowman, directeur général des activités de crédit immobilier de Chase, cité dans le communiqué. Si le prix médian d'un logement aux Etats-Unis est tombé ces derniers mois aux alentours de 200.000 dollars, une telle somme est très insuffisante pour acquérir un logement familial dans certains marchés, notamment dans les quartiers résidentiels de New York et de Los Angeles.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.