L'Opep révise à la baisse ses prévisions de demande de brut pour 2008

 |   |  479  mots
L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a affiné ses prévisions de demande de brut dans le monde. Pour cette année, la demande sera un peu moins importante que prévu. En 2009, la hausse ne sera que de 1,03%, le rythme de croissance le plus bas depuis 2002.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) vient d'affiner ses prévisions de demande de brut dans le monde pour 2008 et 2009. Compte tenu de la persistance de la crise économique mondiale, l'Opep a décidé de légèrement réviser ses prévisions de hausse de la demande de brut dans le monde à 1,17% en 2008 contre une précédente estimation de 1,20%.

Dans son rapport mensuel d'août, publié ce vendredi 15 août à Vienne, le cartel a par ailleurs maintenu sa prévision pour 2009 d'une hausse de la demande de brut de 1,03%, soit 900.000 barils par jour (b/j) à 87,80 millions de barils par jour (mb/j). L'organisation ajoute toutefois que le pourcentage estimé de la hausse en 2009 sera le plus faible depuis 2002.

"En raison d'un important ralentissement de la consommation de carburant pour les transports et pour l'industrie, non seulement en Amérique du nord, mais également dans les pays industrialisés d'Europe et du Pacifique, la croissance de la demande de brut dans le monde reculera en 2009 (comparé à 2008) à son niveau le plus bas depuis 2002", souligne le rapport.

Dans son analyse de la conjoncture mondiale le cartel a révisé sa prévision de croissance de l'économie mondiale à 3,9% pour 2008, soit 0,1 point de moins qu'en juillet, et à 3,8% pour l'année prochaine, également en recul de 0,1 point "essentiellement en raison des révisions à la baisse des perspectives de croissance dans la plupart des grands pays industrialisés". En revanche la croissance dans les pays en développement devrait toujours atteindre 5,6% l'an prochain selon l'Opep.

La demande traditionnellement forte en été en Chine, au Proche Orient et en Asie n'a pas suffi à contrebalancer l'énorme déclin de la demande de pétrole dans les pays de l'OCDE lors du deuxième trimestre (de 2008)", a encore noté le cartel. Le rapport souligne également que la croissance de la demande de brut dans le monde prévue l'année prochaine sera due uniquement à la forte demande des pays en développement.

En ce qui concerne les récentes baisses du prix du pétrole, le cartel estime qu'il s'agit de la conséquence des prévisions économiques plus faibles que prévu dans les pays riches qui vont peser sur la demande alors que les exportations de brut de l'Opep ont été augmentées et que le dollar américain s'est un peu resaisi. "Cela a aidé à calmer le marché", note le rapport en soulignant "toutefois la tendance à la hausse a été ravivée après les récentes interruptions de livraisons dans les pays du Caucase".

Le prix du panier des 13 bruts des pays membres de l'Opep a atteint son niveau le plus bas depuis trois mois, à 109 dollars le baril, le 12 août dernier. Ce vendredi, le cours de l'or noir se négocie aux environs de 113,5 dollars pour le WTI et de 112 pour le Brent de la mer du Nord.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :