Un budget très politique

 |   |  315  mots
Difficile vu de France de sentir à quel point le budget est en Grande-Bretagne une immense affaire politique.

Dans une bonne partie du monde, le budget de l?Etat est cette chose austère et froide, suivie par une poignée de technocrates et de fans de macroéconomie (il doit bien y en avoir quelques-uns). Mais en Grande-Bretagne, le cérémonial et le poids politique du budget sont gigantesques, élections ou pas.

Le cérémonial d?abord : le chancelier, Alistair Darling, va sortir un peu avant midi devant le 11, Downing Street (il est le voisin du premier ministre), tenant par la main la fameuse mallette rouge historique dans laquelle sont rangés les papiers du budget. Il va la brandir devant les photographes et les caméras des chaînes d?actualité continue. Puis, le chancelier présentera pendant une heure le budget à la chambre des communes, avant que ne lui répondent ses homologues (George Osborne pour les conservateurs et le redouté Vince Cable pour les libéraux-démocrates).

Le poids politique ensuite : le budget est disséqué en direct, commenté par toutes les radios et les chaînes de télévision (y compris BBC1, la principale chaîne du pays). Le lendemain, tous les journaux réaliseront des éditions spéciales, y compris un cahier entier du Financial Times. Mais le plus surprenant, c?est que c?est un vrai sujet de discussion chez les Britanniques : le déficit, les impôts, les décisions budgétaire font réagir et polémiquer.

Tout cela est en temps normal. Alors, à six semaines des élections, le budget présenté par Alistair Darling représente une véritable bombe. D?autant plus que le déficit, et la façon de le réduire, sont les principaux points de discorde entre travaillistes et conservateurs. Faute de marge de man?uvre, des annonces spectaculaires seraient surprenantes ce mercredi. Mais chaque détail va compter : leur répercussion politique sera énorme.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :