Le "casse toi, pauv' con" de Brown

 |   |  226  mots
(Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
La façon dont Gordon Brown a insulté une électrice -"femme sectaire"- risque d'avoir de sévères conséquences.

Ca n'aurait pas être qu'une anecdote. Gordon Brown, oubliant qu'il avait un micro branché sur sa veste, a insulté une femme avec laquelle il venait de parler dans les rues de Rochdale (nord de l'Angleterre). En rentrant dans sa voiture, après un échange tout sourire, où cette supportrice du Labour l'avait interpellée sur l'immigration, le premier ministre britannique a dit à son assistant: "c'était une catastrophe. (...) C'était une femme sectaire (bigoted woman)."

L'événement a été monté en épingle. Gordon Brown a dû s'excuser publiquement, après être retourné chez cette femme, passant 40 minutes chez elle.

L'anecdote n'aurait aucune importance si elle n'était pas vue comme symbolique, comme Nicolas Sarkozy a souffert de son "casse toi, pauv' con" au salon de l'agriculture. Les Britanniques estiment que Gordon Brown n'est pas franc, refusant de dire la vérité, colérique et tout simplement désagréable. L'histoire semble le confirmer: tout sourire face à "Mrs. Duffy", cassant par derrière.

Alors que le troisième débat télévisé se déroule ce jeudi soir, portant sur l'économie, cela détruit en partie son argument: "je ne suis peut-être pas séduisant, mais avec moi, vous avez ce que vous voyez; je suis compétent et solide." Le mensonge, grave erreur en politique britannique, pourrait ne pas lui être pardonné.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/04/2010 à 17:47 :
mais le défaut des journalistes dans la réplique de SARKOSY au salon de l'agriculture il répliquait aprés NE ME TOUCHE PAS TU VAS ME SALIR d'un
spectateur devant lui à SARKOSY beaucoup d'autres personnages dont moi , la réplique aurait été plus verte ou crue
a écrit le 29/04/2010 à 13:26 :
Mauvaise traduction : G.Brown à voulu dire Bigote en français ce qui peut être péjoratif, sectaire ne l'est pas...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :