Intel : microprocesseur de mauvais augure

Le numéro un mondial des microprocesseurs a revu à la baisse ses prévisions de chiffres d'affaires pour le troisième trimestre. Preuve supplémentaire, avec les chiffres du PIB américain, que la reprise sera plus lente que prévue outre-Atlantique.
(Crédits : Gael Vautrin)

Cela ne date pas d?hier. Depuis longtemps maintenant, les chiffres annoncés par Intel font figure d?indicateur avancé de la santé de l?économie américaine. Et le moins que l?on puisse dire, c?est que les déclarations faites aujourd?hui par le numéro un mondial des microprocesseurs n?augure rien de bon sur ce point là. Le géant de l?informatique vient de revoir en légère baisse ses prévisions de chiffres d?affaires pour le troisième trimestre à 11 milliards de dollars contre 11,2 à 12 milliards de dollars initialement anticipés. Une annonce qui coïncide avec la publication d?une croissance de 1,6 % du PIB américain sur le deuxième trimestre confirmant que la reprise outre-Atlantique sera plus lente que prévue. Et que, du sentiment à la réalité, les perspectives bénéficiaires des entreprises vont être ces prochains trimestres moins brillantes que sur les deux premiers trimestres de l?année. De quoi glacer le sang des investisseurs déjà largement refroidis par les marchés d?actions. Ceux-ci s?attendent désormais à un ralentissement des révisions à la hausse des profits d?entreprises sur la fin de l?année. Ce serait en soi une première depuis le deuxième trimestre 2009.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.