Une copie du Caravage vendue chez Sotheby's serait authentique

 |   |  158  mots
La toile Cardsharps (tricheurs) du peintre italien Caravage. From Wikimedia Commons, the free media repository.
La toile "Cardsharps" (tricheurs) du peintre italien Caravage. From Wikimedia Commons, the free media repository. (Crédits : Wikimedia Commons)
La maison de ventes Sotheby's est poursuivie pour ne pas avoir su expertiser une toile du Caravage, le vendeur réclame aujourd'hui des dédommagements.

Tout commence en 1962. Cette année-là, Lancelot Thwaytes achète une peinture déclarée comme une copie d'un maître baroque pour la somme de 140 £. En 2006, Sotheby's est chargée de réintroduire l'œuvre sur le marché. Celle-ci est adjugée pour 42.000 £, en tant que travail d'un des élèves du Caravage. Mais par la suite, l'historien de l'art Denis Mahon a identifié l'œuvre comme un vrai Caravage, et l'a estimé à quelque 10 M£.

De multiples copies de son propre travail

Une version originale de la peinture The Cardsharps, aurait été peinte en 1594, et est actuellement au Kimbell Art Museum au Texas. Mais l'artiste italien est connu pour avoir réalisé des copies multiples de son propre travail.

Thwaytes poursuit maintenant Sotheby's pour avoir mal expertisé l'œuvre. La maison de vente reste sur sa première estimation, malgré plusieurs autres expertises soutenant l'avis de Denis Mahon, et bien que celui-ci soit un expert du Caravage.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/11/2014 à 14:49 :
Un vieux arnaque et dont les jours sont désormais comptés, celui de la "mauvaise expertise". Le "trust" des grands acheteurs d'art en profitent au dam des vendeurs.
a écrit le 05/11/2014 à 11:46 :
Sotheby's est jusqu’alors plus connue pour faire passer des faux pour des vrais.
Quel changement!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :