La Bourse de Paris se reprend

 |   |  463  mots
Après une ouverture en hausse et une matinée indécise, les Bourse européennes sont en meilleure posture à la mi-séance. A Paris, le CAC fait preuve d'une belle résistance avec un net gain de 1,92% à 3.783 points. Les marchés restent nerveux et les investisseurs profitent de la journée pour réaliser quelques achats à bon compte.

Objets de toutes les attentions hier, les valeurs financières évoluent en ordre dispersé, alors que trois des principales banques britanniques appellent Londres à la rescousse.

BNP Paribas progresse de 2,64% à 69,28 euros. L'établissement est devenu hier la première banque de détail de la zone euro après le rachat d'une partie des activités de Fortis.

Crédit Agricole est également bien orienté, en hausse de 1,91% à 14,11 euros, Axa progresse de 1,10% à 20,28 euros et sur le SRD, Natixis gagne 0,89% à 2,27 euros. A noter que les deux actionnaires principaux du groupe, Caisses d'Epargne et Banques populaires, discuteraint d'un rapprochement.

En revanche, Société Générale est en repli de 0,68% à 60,11 euros et Dexia chute à nouveau de 7,27% à 6,31 euros. Les investisseurs ne semblent pas apprécier la nomination du nouveau tandem à la tête de la banque en difficulté. Jean-Luc Dehaene, l'ancien Premier ministre belge va devenir président du conseil d'administration du groupe, et Pierre Mariani, un ancien chef de cabinet de Nicolas Sarkozy à Bercy, va en prendre la direction exécutive.

Les valeurs industrielles, qui ont été fortement attaquées hier, rebondissent aujourd'hui. Michelin enregistre même la meilleure performance du CAC à la mi-séance, avec une hausse de 5,14% à 41,16 euros.

Dans le reste du secteur automobile, les orientations sont variables. Sur fond de stabilisation des cours du pétrole autour les 90 dollars, Renault gagne 3,85% à 37,09 euros mais Peugeot ne progresse que de 0,13% à 23,50 euros.

Malgré la récente chute des cours du brut donc, le secteur pétrolier et parapétrolier rebondit sur le CAC après son plongeon d'hier. Total, la plus forte capitalisation du CAC, gagne 4,40% à 40,54 euros. Vallourec prend 3,56% à 116,70 euros. En revanche, du côté du SRD, les cours sont moins bien orientés: CGG Veritas est stable à 16,60 euros, Maurel et Prom recule de 1,44% à 9,60 euros et Technip chute de 2,19% à 31,70 euros.

Sur le CAC, le secteur de la consommation semble bien se porter également: Danone gagne 4% à 46,80 euros, Pernod Ricard 3,65% à 52,58 euros et L'Oréal 3,49% à 66,85 euros.

En revanche, ça va moins bien pour CapGemini. Le titre chute de 9,24% à 26,32 euros. C'est le plus fort repli du CAC à la mi-séance. Le groupe a subi hier une dégradation de la recommandation de JP Morgan.

Alstom ne parvient pas à rebondir non plus après sa chute d'hier. Le titre perd 4,77% à 40,95 euros.

Sur le SRD, Bonduelle recule de 4,80% à 24,60 euros. Le spécialiste des légumes en conserve a publié un résultat net annuel en baisse de 1,2%.

Pour finir, les cours du brut se stabilisent autour des 90 dollars: Le baril de WTI américain s'échange contre 90,90 dollars et celui de Brent de la mer du Nord contre 86,03 dollars.

Du côté des changes, la monnaie européenne remonte face au billet vert, après être descendue à 1,3444 dollar hier soir. 1 euro vaut actuellement 1,3590 dollar.

(également disponible en vidéo sur latribune.fr)
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :