Nouveau recul des Bourses en Asie

 |   |  239  mots
A la clôture, Tokyo limite la casse et perd 2,46%. Ailleurs, Séoul s'effondre de 7,48% et Sydney de 4,4%

L'annonce d'un sommet des dirigeants mondiaux le 15 novembre ne rassure pas les investisseurs asiatiques. Dans le sillage de Wall Street mercredi soir (en repli de 5,69%), les Bourses en Asie décrochent encore très fortement ce jeudi matin. A Tokyo, sur fond de craintes de récession, l'indice Nikkei des valeurs vedettes a perdu jusqu'à 7,6% durant la matinée, à 8.016,61, atteignant alors son niveau le plus bas depuis mai 2003. Il s'est repris quelque peu puisqu'à la clôture, il cède 2,46%

Les autres places d'Asie et d'Océanie ne sont  pas mieux loties. Séoul et Sydney ont clôturé en chute respectivement de 7,48% et 4,4%. A la mi-séance, Hong Kong dévissait de 4,65%, Bombay perdait 2,84%, Shanghai 1,17% et Singapour 2,69%.

 

L'excédent commercial nippon s'est effondré de 94% en septembre par rapport à septembre 2007, à cause d'un net recul de la demande en provenance d'Amérique du Nord et d'Europe de l'Ouest. Des produits phares du Japon, automobiles, équipements industriels et de construction et certains composants, ont été particulièrement touchés par la baisse de la consommation en Occident. Et la hausse continue de la monnaie japonaise, qui évoluait jeudi matin autour de 97,65 yens pour un dollar et 125 yens pour un euro, obscurcit davantage les perspectives des industries nippones à l'exportation.


"Les investisseurs s'inquiètent à cause de la crise financière mondiale, et particulièrement pour l'Europe", a expliqué Tomoko Fujii, économiste à la Bank of America de Tokyo, cité par l'Agence France Presse (AFP). 
 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :