Réduction du poids de Volkswagen dans le Dax allemand, le titre chute

 |   |  341  mots
Les autorités boursières allemandes ont décidé de sous-pondérer le poids du constructeur automobile Volkswagen dans le Dax, l'indice phare de la Bourse de Francfort. Les variations erratiques du cours ont un impact disproportionné sur l'évolution des marchés actions outre-Rhin.

Deutsche Boerse a réduit de 10% le poids de Volkswagen dans le Dax, le principal indice de la Bourse de Francfort. Le premier constructeur automobile d'Europe représente 27% du Dax, après son "rally" des deux derniers jours, le titre a pris plus de 146% lundi et a terminé la séance de mardi sur un bond de près de 82%. Vendredi, le titre de comptait encore que pour 6,8% de l'indice.

Désormais, le poids de Volkswagen dans le Dax est trois fois plus important que celui de la deuxième capitalisation de l'indice, E.ON. Et l'envolée de l'action a eu un impact plus que significatif sur le Dax. Lundi, Volkswagen était la seule entreprise de l'indice dans le vert avec un bond de près de 147%. Cette progression exponentielle a été suffisante pour ramener l'indice dans le vert à +0,91%. Mardi, elle a fortement alimenté le bond de plus de 11% du Dax.

"Cet ajustement est une mesure extraordinaire", a précisé Deutsche Boerse. La réduction du poids du groupe automobile dans le Dax sera effective lundi 3 novembre et la pondération des 29 autres entreprises composant l'indice sera ajustée dans le même temps.

Lundi, le titre Volkswagen a enregistré une hausse historique après une annonce de Porsche, qui est en train de mettre la main progressivement sur son confrère. Le fabricant de voitures de sport a fait savoir dimanche qu'il contrôlait près des trois-quarts de Volkswagen. Cette annonce a déclenché une vague d'achats de panique de fonds d'investissement, qui avaient parié sur une baisse du titre et qui ont cherché à dénouer leur position. Le flottant très faible ? près de 4% ? de Volkswagen a ensuite provoqué une montée en flèche des cours.

Ce mercredi, Porsche s'est dit prêt à annuler, en fonction  des conditions de marchés, des garanties de cours qu'il possède dans un volume allant jusqu'à 5% des actions ordinaires de Volkswagen, pour améliorer leur liquidité. A Francfort, le titre Volkswagen a perdu 43,43% aujourd'hui à 515 euros, contre 945 euros à l'ouverture.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :