Paris accentue son repli

 |   |  473  mots
A mi-séance, l'indice CAC 40 recule de 1% à 2.926 points. Les investisseurs prennent leurs bénéfices après la forte hausse d'hier.

La Bourse de Paris creuse ses pertes à la mi-séance avec un repli de 1% pour le CAC à 2.926 points;  la hausse de 3,73% hier lundi  poussant les investisseurs à toucher leurs gains.

 

 

Les cours du pétrole sont repartis à la baisse, entraînant le secteur pétrolier et parapétrolier dans le rouge. Ainsi, Vallourec cède 1,25% à 76,50 euros, Total, la première capitalisation du CAC, abandonne 1% à 37,80 euros.

Sur le reste du SRD, CGG Veritas recule de 2,8% à 9,50 euros et Technip est en baisse de 2% à 23 euros.

 

C'est ArcelorMittal qui subit le plus fort repli du CAC à la mi-séance. Le titre du sidérurgiste, très sensible à l'évolution des cours du brut, abandonne 4,8% à 17,10 euros.

 

Mauvaise journée également pour le secteur de la construction, après les mauvais chiffres du secteur immobilier français en 2008. Saint Gobain lâche 4,15% à 26,63 euros, Bouygues se replie de 2,9% à 26,53 euros tandis que Lafarge perd 2,5% à 35,16 euros et que Vinci recule de 2,7% à 26,83 euros.

 

Les banques aussi sont globalement dans le rouge après leur envolée d'hier : Crédit Agricole chute de 2,5% à 8,60 euros, Société Générale perd 1,95% à 29,67 euros. Dans le même temps, BNP Paribas et Dexia baissent respectivement de 1,66% à 24,60 euros et de 1,5% à 2,70 euros.

Axa, qui a beaucoup progressé hier, est également dans le rouge. La valeur chute de 4,4% à 11,96 euros.

En revanche, sur le reste du SRD, Natixis se maintient tout juste dans le vert avec une progression de 0,3% à 1,09 euro.

 

Par ailleurs, Lagardère a annoncé la cession d'une troisième tranche de 2,5% du capital d'EADS à la banque avec trois mois d'avance. Du coup, EADS abandonne 1,2% à 12,97 euros, mais le groupe de médias profite de cette déclaration et gagne 2,5% à 30,45 euros.

 

Toujours dans les hausses, Schneider Electric signe la meilleure progression du CAC à la mi-séance avec 3,5% de hausse à 44 euros. Demain, le groupe devrait annoncer de nouveaux objectifs à moyen terme à l'occasion de sa réunion d'investisseurs.

 

Après des séances difficiles, Peugeot et Alstom rebondissent. Le constructeur automobile prend 2,3% à 12,12 euros et l'équipementier d'énergie et de transport ferroviaire s'octroie 2,4% à 30,40 euros.

 

Veolia Environnement bénéficie de la hausse de recommandation de Société Générale pour prendre 0,86% à 17,50 euros.

 

Et STMicroelectronics, dont les résultats annuels seront publiés ce soir après la clôture de Wall Street, est toujours dans le vert avec une légère hausse de 0,35% à 4,18 euros.

Sur le reste du SRD, Soitec prend 0,25% à 2,50 euros.

 

Et Poweo bondit de 14,12% à 13,50 euros. D'après le Figaro, une banque aurait été mandatée pour trouver un acquéreur pour le groupe.

 

Pour finir, comme d'habitude, un détour par les marchés pétroliers et les devises:

Les cours du brut repartent à la baisse. Le baril de WTI américain s'échange contre 45,07 dollars et celui de Brent de la mer du Nord contre 46,03 dollars.

 

Du côté des devises : l'euro remonte à 1,3176 dollar.

(également disponible en vidéo)

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :