Wall Street en hausse malgré le repli du moral des consommateurs

 |   |  965  mots
Les places américaines ont terminé dans le vert ce mardi, soutenues par plusieurs résultats supérieurs aux attentes. Mais le repli de la confiance des consommateurs américains a limité la hausse. Le Dow Jones gagne 0,72% à 8.175 points, le Nasdaq progresse de 1,04% à 1.505 points et le S&P 500 prend 1,09% à 846 points.

La saison des résultats bat son plein outre-Atlantique. Les chiffres du jour sont globalement positifs, hormis ceux du chimiste DuPont et de Delta Airlines. Mais Bristol-Myers Squibb, American Express ou encore Texas Instruments ont dépassé les attentes lors des trois derniers mois de l'année 2008. Les publications se poursuivront cette semaine, avec à venir les performances trimestrielles d'Exxon Mobil, de Boeing, d'AT&T, de Wells Fargo ou encore de Yahoo.

Rassurés par cette série de bons résultats, les investisseurs le sont en revanche beaucoup moins par la nouvelle baisse du moral des consommateurs américains, tombé à son plus bas historique. Le Dow Jones gagne 0,72% à 8.175 points, le Nasdaq progresse de 1,04% à 1.505 points et le S&P 500 prend 1,09% à 846 points.

A peine arrivé,Timothy Geithner a promis lundi soir d'agir vite. "Nous sommes à un moment de défi maximal pour notre économie et notre pays", a ainsi déclaré le nouveau secrétaire du Trésor américain. "Nous prévoyons d'agir rapidement pour vous aider à faire ce que le pays vous a demandé de faire". Passé par la Réserve fédérale de New York, Timothy Geithner aura pour mission de relancer une économie américaine qui tourne au ralenti. Le Fonds monétaire international (FMI) pourrait ainsi abaisser ce jeudin sa prévision de croissance pour les Etats-Unis, tablant sur une contraction de 1,6% du Produit intérieur brut (PIB) cette année.

Sur le front des statistiques, l'indice de confiance de consommateurs mesurée par l'institut de conjoncture privé du Conference Board a touché un nouveau plus bas historique en janvier, s'établissant à 37,7 points. Les analystes tablaient au contraire sur un léger rebond de ce chiffre, établi depuis 1967, à 39 points. Par ailleurs, les prix des logements aux Etats-Unis ont enregistré en novembre une nouvelle baisse record, chutant de 18,2% sur un an, selon l'indice S&P/Case-Shiller mesurant les prix dans les 20 plus grandes agglomérations américaines. Les analystes attendaient une baisse de 18,4%. Il s'agit du 28ème mois consécutif de baisse de cet indicateur, ce qui traduit les difficultés rencontrées par le marché immobilier outre-atlantique.

Du côté des valeurs, Bristol Myers Squibb s'adjuge 3,96% à 23,13dollars. Le groupe pharmaceutique a dépassé les attentes au quatrième trimestre, enregistrant un bénéfice net de 1,24 milliard de dollars. Par action, il ressort à 46 cents, cinq cents de mieux que le consensus des analystes. Sur l'ensemble de l'année 2008, les profits ont atteint 5,2 milliards de dollars. Pour 2009, le groupe table sur un bénéfice par action compris entre 1,85 et 2 dollars, contre 1,95 dollar escompté par les marchés.

American Express grimpe de 9,74% à 16,68 dollars. La société de services financiers a publié lundi soir un bénéfice net de 2,63 milliards de dollars en 2008, en baisse de 34%. Les difficultés du groupe se sont accrues en fin d'année, avec une chute de 79% des profits au quatrième trimestre, à 172 millions de dollars (22 dollars par action). Ce chiffre reste cependant largement supérieur aux attentes des analystes, qui tablaient sur un bénéfice de 9 cents par action.

Texas Instruments grimpe de 3,66% à 15,31 dollars. Le fabricant de composants électroniques va supprimer 3.400 postes, soit 12% de ses effectifs, aprés un net repli de ses résultats l'an passé. Le groupe a dégagé un bénéfice net 1,92 milliard de dollars, soit 27% de moins qu'en 2007. Sur les trois derniers mois, les profits ont fondu de 86% à 107 millions de dollars, en raison notamment d'importants coûts de restructuration. Par action et hors exceptionnels, il atteint 21 cents, contre 12 escomptés par les investisseurs.

American International Group (AIG) progresse de 7,14% à 1,35 dollar. L'ancien premier assureur mondial aurait reçu des offres de plusieurs fonds souverains, de Singapour, de Chine et du Proche-Orient, pour sa filiale de locations d'avions ILFC, selon des sources proches du dossier citées par Reuters. AIG cherche depuis des mois à vendre des actifs afin de pouvoir rembourser les fonds prêtés en urgence par l'Etat américain, en échange de 79,9% de son capital, pour lui éviter la faillite.

DuPont prend 0,39% à 23,27 dollars. Le chimiste américain a enregistré une perte de 629 millions de dollars au quatrième trimestre, affecté par une charge exceptionnelle due au programme de restructuration annoncé en décembre. Sans tenir compte de cette dernière, la perte s'établit à 28 cents par titre, contre 22 attendus par les marchés. Le groupe a par ailleurs revu à la baisse ses prévisions pour 2009, tablant sur un bénéfice compris entre 2 et 2,5 dollars par titre. La précédente fourchette allait de 2,25 à 2,75 dollars.

Du côté des baisses, Delta Airlines plonge de 20,14% à 7,93 dollars. La première compagnie aérienne mondiale, depuis sa fusion avec sa compatriote Northwest, a enregistré une lourde perte en 2008 de 8,9 milliards de dollars, contre un bénéfice de 1,6 milliard en 2007. Ces résultats sont affectés par d'importantes provisions liées au processus de fusion des compagnies. Au quatrième trimestre, la perte s'élève à 1,4 milliard de dollars, soit 50 par action hors exceptionnels. Les marchés anticipaient une perte de 34 cents.

Verizon chute de 3,32% à 29,96 dollars. Le premier opérateur américain de télécoms, passé devant AT&T grâce au rachat d'Alltell, effectif depuis le 9 janvier dernier, a pourtant affiché des résultats conformes aux attentes, avec un bénéfice net de 1,23 milliard de dollars au quatrième trimestre et de 6,42 milliards sur l'ensemble de l'année.

Enfin, le numéro un mondial des biotechnologies Amgen recule de 1,93% à 53,36 dollars. Le groupe a lui aussi publié des résultats en ligne avec le consensus des investisseurs. Il a dégagé 4,19 milliards de profits sur l'ensemble de l'année, en hausse de 33% par rapport à 2007. Pour 2009, Amgen table sur un bénéfice par action compris entre 4,55 et 4,75 dollars, contre 4,67 dollars attendus par les marchés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :