La Bourse de Paris creuse ses pertes, sous les 3.000 points, en attendant le PIB américain

 |   |  364  mots
La Bourse de Paris creuse un peu ses pertes à la mi-séance. Le CAC abandonne 1,3% à 2.969 points. Les marchés attendent la publication du PIB américain pour le quatrième trimestre en début d'après-midi.

BNP Paribas signe toujours la meilleure performance de l'indice avec un gain de 2,7% à 30,30 euros. La banque française a renégocié les termes de son rachat des actifs belge de Fortis avec le gouvernement de Bruxelles. Hors CAC 40, Natixis progresse de 2,8% à 1,20 euro. Mais le reste du secteur financier est mal orienté. Société Générale perd 2% à 32,56 euros, Crédit Agricole chute de 6,1% à 9,34 euros. Quant à Dexia, le titre chute de 6,85% à 2,45 euros. Le groupe annonce 900 suppressions d'emplois cette année.

Axa enregistre le plus fort repli du CAC, de 7,8% à 12,15 euros.

De son côté, Veolia Environnement perd 3,6% à 17,65 euros. Le titre souffre de la baisse de recommandation de Citigroup.

En revanche, son grand rival, Suez Environnement, prend 3,17% à 12,55 euros, porté par une hausse de recommandation de Natixis. C'est la plus forte progression du CAC aujourd'hui.

Unibail-Rodamco abandonne 2,7% à 102,30 euros. Le titre était une des rares valeurs dans le vert hier.

EDF perd 0,98% à 38,58 euros. Et GDF Suez se replie de 1,8% à 30,27 euros. La France va construire un nouveau réacteur nucléaire nouvelle génération de type EPR. La construction va être confiée aux deux groupes.

Sur le SRD, Beneteau plonge de 9,5% à 5,45 euros. Le constructeur de voiliers table sur une chute de ses ventes de 30 à 40% pour son exercice 2008/2009.

On revient aux hausses. Les entreprises du secteur technologique font la course en tête: Cap Gemini prend 1,45% à 27 euros, Alcatel-Lucent progresse de 1,5% à 1,55 euro et STMicroElectronics de 1,1% à 4,08 euros.

 Sur le SRD, le certificat d'investissement d'Areva gagne 2,85% à 334,80 euros. Le groupe nucléaire a fait état d'une croissance de plus de 10% de son chiffre d'affaires 2008 et anticipe une croissance "significative" en 2009.

 JCDecaux quant lui prend 4,6% à 11,25 euros. Le groupe de mobilier urbain a enregistré une petite hausse de près de 3% de ses ventes en 2008 et ne s'attend qu'à une baisse "marginale" de sa marge opérationnelle sur la même période. En revanche, il table sur une année 2009 "très difficile".

 Pour finir, un détour par les marchés pétroliers et les devises. Le baril de WTI américain remonte légèrement à 41,83 dollars et celui de Brent de la mer du Nord s'échange contre 46,40 dollars. L'euro quant à lui est en baisse à 1,2813 dollar.

 (également disponible en vidéo)

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :