La Bourse de Paris rebondit après sept séances de baisse

 |   |  74  mots
Dans le sillage du rebond à Wall Street mardi soir et sur les marchés asiatiques ce mercredi, la Bourse de Paris ouvre en nette hausse. Le CAC 40 progresse de 1,66% à 2.752 points.

Sur le front des valeurs, celles qui avaient beaucoup souffert ces derniers jours sont les premières à profiter de rachats à bon compte. ArcelorMittal bondit ainsi de 6,36% à 16,77 euros. Dexia ou encore Axa gagnent tous les deux plus de 5%.

Accor progresse également dans le sillage de la publication de ses résultats annuels. Le titre prend 2,57% à 31,16 euros.

Retrouvez un point complet sur la séance à 10 heures, également disponible en vidéo sur votre site Latribune.fr

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Et pour que cela continue il faut vite affirmer que les dividendes seront payés en 2009 et après.
Certes il est vrai qu'il y a augmentation de la part des dividendes dans la valeur ajoutée (de 3,2 % en 1982 à 8,5 % en 2007), il y a une explication que l?objectivité rend nécessaire.

Nous sommes passé d?une économie d?endettement à l?époque à une économie « tit risée » AUJOURD?HUI.

Souvenez vous en 1982 les grandes entreprises françaises s?endettaient et payaient donc surtout des intérêts aux banques (d?ailleurs nationalisées à l?époque) ; qu?elles aient des résultats positifs ou non.
D?ailleurs, ces gros emprunts des entreprises entretenaient des taux d?intérêt très élevés pour le reste de l?économie (souvenez-vous de 10 à 14% pour les prêt immobilier au début des années 80).

Depuis, la titrisation s?est développée en France. Beaucoup de PRIVATISATIONS de grandes entreprises françaises à partir de 1986 et jusqu?en 2006. Sans compter la création de marchés financier pour une multitude d?entreprises plus petites. Les entreprises se sont ainsi financées gratuitement par des actions?
?mais il faut quand même rémunérer ce financement, ces « investisseurs » qui sont en fait des prêteurs d?un autre type. Sinon ils risquent de retirer leur mise : et cette rémunération s?appelle un dividende ! C?est le prix à payer par une entreprise pour récompenser ceux qui mettent à sa disposition des fonds pour qu?elle puisse exister, fonctionner et se développer. Et en cette période de baisse importante du capital investi, le dividende est encore plus important pour compenser un peu la perte en capital?


Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :