La Bourse de Paris termine en baisse après la nationalisation partielle de Citigroup et la chute du PIB américain

 |   |  432  mots
La Bourse de Paris termine la semaine dans le rouge, affectée par la publication d'un recul beaucoup plus fort que prévu du PIB américain au quatrième trimestre. L'annonce de la nationalisation partielle de Citigroup a aussi pesé sur le marché. A la clôture, le CAC 40 recule de 1,54% à 2.702 points. Il a perdu sur la semaine 1,75%.

Du côté des valeurs, les valeurs financières ont donc été attaquées. Une baisse liée à leur rebond hier mais également à l?annonce de la nationalisation partielle de Citigroup. Citigroup qui perd d?ailleurs plus de 30% à la mi-séance à Wall Street.

A Paris, l?assureur Axa chute de 8,29% à 7,33 euros. C?est la plus forte baisse du CAC. Société Générale recule de 4,88% à 24,95 euros. BNP Paribas, qui a pris 12% hier, perd 4,43% à 25,99 euros, Dexia cède 4% à 1,68 euro et Crédit agricole laisse 3,67% à 7,79 euros. Toujours dans le secteur bancaire, mais en dehors du CAC, Natixis cède 2,91% à 1,10 euro. Ses deux maisons mères Caisse d?Epargne et Banque Populaire ont annoncé officiellement hier soir leur fusion.

Egalement mal orienté, le secteur de la construction affiche de nettes baisses. Lafarge recule ainsi de 4,44% 34,29 euros, Vinci perd 3,47% à 25,74 euros et Bouygues abandonne 2,58% à 22,80 euros. Sur le reste du SRD, Eiffage décroche carrément de 8,98% à 28,99 euros dans le sillage de la publication de ses résultats 2008.

Parmi les plus forts reculs du CAC ce soir, on trouve aussi les valeurs liées aux matières premières affectées par la forte baisse aujourd?hui des cours du pétrole. Vallourec cède ainsi 4,24% à 62,48 euros, ArcelorMittal se replie de 4,16% à 15,45 euros et Total perd 1,73% à 37,48 euros.

Sanofi-Aventis recule aussi très nettement, dans le sillage des valeurs pharmaceutiques américaines. Le titre cède 3,93% à 40,91 euros.

Du côté des hausses, Saint-Gobain bondit après avoir été très attaqué ces dernières séances. Le titre grimpe de 4,78% à 18,32 euros. C?est la plus forte progression du CAC.

Veolia est également resté très entouré, après sa nette progression hier sur des rumeurs d?entrée à son capital du fonds stratégique d?investissement. Le titre gagne encore 3,72% à 17,15 euros.

France Télécom s?affiche aussi dans le vert et prend 1,83% à 17,81 euros. Son concurrent Deutsche Telekom a annoncé un bond de ses profits en 2008.

Sur le reste du SRD, à noter également ce soir le plongeon de Gecina qui chute de 11,01% à 35,01 euros. La foncière a annoncé une baisse de 6% de la valeur de son patrimoine en 2008.

Sur les marchés pétroliers, les cours du pétrole sont aujourd?hui en forte baisse, après avoir pris deux dollars jeudi. Le baril de WTI perd près de 5% à New York et retombe à 43,19 dollars. Le baril de Brent vaut, lui, 44,83 dollars.

Sur le marché des devises, le dollar fait mieux que résister face à l?euro malgré les mauvaises nouvelles pour l?économie américaine. 1 euro vaut 1,2651 dollar.
(également disponible en vidéo sur votre site latribune.fr)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :