Deux études soulignent la baisse des introductions en Bourse dans le monde

 |   |  262  mots
Au premier trimestre, les introductions en Bourse au niveau mondial ont chuté de 80% avec 1,4 milliard de dollars de capitaux levés selon une étude d'Ernst & Young. Pour les marchés européens, c'est un plus bas historique que les introductions en Bourse ont enregistré avec seulement 18 opérations pour ce premier trimestre avec 9 millions d'euros de capitaux levés, selon une étude de PricewaterhouseCoopers.

Très mauvais trimestre pour les introductions boursières, tel est le constat des cabinets d'études d'Ernst & Young et de PricewaterhouseCooper. Le premier cabinet annonce au niveau mondiale une baisse de 80% des introductions en bourse par rapport au premier trimestre 2008 avec seulement 50 introductions en Bourse contre 251 au premier trimestre 2008. Le deuxième, quant à lui, a comptabilisé pour le marché européen seulement 18 introductions soit un plus bas historique.

Au niveau mondial, c'est le plus bas niveau depuis 2003 qui a été enregistré pour les introductions en Bourse au premier trimestres de cette année selon l'étude d'Ernst & Young. Les pays émergents notamment la Russie et la Corée du Sud, et la Chine ont su tiré leur épingle du jeu avec 34 introductions en Bourse sur les 50 totalisées sur le trimestre 2009.

En Europe, pour ce premier trimestre, les introductions en Bourse ont, quant à elles, capitalisé 9 millions d'euros pour 18 introductions contre 1,942 milliard d'euros au premier trimestre 2008 avec 72 introductions en Bourse, selon l'étude du cabinet PricewaterhouseCoopers."Le total des fonds levés en Europe n'atteint pas 1 % du chiffre enregistré au 1er trimestre 2008" a précisé le cabinet.

Les prochains mois et même la prochaine année ne s'annoncent pas mieux , selon Thierry Charron, associé, Global Capital Markets Group, PricewaterhouseCoopers France qui souligne :  "personne n'est en mesure de prédire l'évolution du prochain trimestre. Il est certain qu'il existe une demande non exprimée de la part de sociétés cherchant à accéder au marché des IPO, mais nous ne pouvons raisonnablement anticiper aucune reprise du marché avant 2010."
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le sujet non abordé est la spéculation, les moyens de transmission de l'information n'ont fait qu'accélérer l'instabilité de l'économie mondiale; alors qu'au début de l'ère capitalistique, on gardait ses actions durant toute sa vie, cela c'est réduit à 7 ans durant l'entre-deux guerres, puis à 7 mois dans les trente glorieuses terminant sur 7 semaines, qui a abouti à 7 jours dans les années "80" début,de l'informatique, pour être devenue sept heures et, depuis 2000, 7 minutes et 7 secondes. Comment voulez vous stabilisez l'économie?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :