La Bourse de Paris rebondit au-dessus des 3.100 points

 |   |  487  mots
A la clôture, le CAC gagne 2,16% à 3.117 points. La Bourse de Paris a nettement accéléré sa progression dans le sillage de Wall Street.

Stimulée par Wall Street, la Bourse de Paris termine la séance à 3.117 points avec une hausse de 2,16%.

 

Michelin signe la meilleure performance de l'indice de la journée. Le titre gagne 7,42% à 38,30 euros à la clôture. Le groupe a enregistré une baisse de 14% de son chiffre d'affaires au premier trimestre, les marchés s'attendaient à pire, compte tenu des performances médiocres de ses concurrents ces derniers mois. Dans son sillage, les constructeurs évoluent à la hausse. C'est ainsi le cas de Peugeot qui prend 4,59% à 17,30 euros et Renault 3,06% à 22,40 euros. La marque au losange publiera ses résultats du premier trimestre ce soir après la clôture.

 

Les banques sont bien orientées et soutiennent la tendance. BNP Paribas progresse de 6,06% à 39 euros. La banque a reçu le feu vert de l'assemblée générale de Fortis pour son rachat. Crédit Agricole augmente de 5,5% à 10,65 euros, Dexia affiche un gain de 2,32% à 3,84 euros et Société Générale se maintient dans le vert avec une progression de 0,53% à 36,30 euros. Les marchés ne réagissent pas vraiment à la démission de son président Daniel Bouton.

En revanche, hors CAC 40, le départ du patron de Natixis affecte négativement le titre. Celui-ci cède 0,4% à 1,77 euro.

 

Sanofi-Aventis gagne 4,25% à 43,40 euros. Le laboratoire a dégagé un bénéfice net en hausse de 16% au premier trimestre pour un chiffre d'affaires en progression de 2,6%. Ces performances sont supérieures aux attentes.

 

France Télécom finit moins bien que le marché. L'action s'adjuge 1,55% à 16,69 euros. Le groupe a enregistré des performances mitigées sur les trois premiers mois de l'année.

 

Accor rebondit après deux jours de baisse due à l'épidémie de grippe porcine. Le titre reprend 4,28% à 31,27 euros.

 

Hors CAC 40, Publicis prend 7,15% à 22,85 euros. Le publicitaire a fait état d'un repli de 4,4% de son activité au premier trimestre. Ces performances moins mauvaises que celles de ses concurrents, rassurent les marchés.

 

Du côté des baisses, c'est ArcelorMittal qui subit le plus fort repli du CAC. Le titre perd 3,7% à 17,98 euros. Les marchés n'apprécient pas l'annonce d'une augmentation de capital de 3 milliards de dollars. Le sidérurgiste a également publié une perte trimestrielle deux fois plus importante que prévu.

 

Suez Environnement cède 2,24% à 11,78 euros. Le groupe de services aux collectivités est en retard sur ses prévisions annuelles et ses performances ont reculé au premier trimestre.

 

PPR termine la journée dans le rouge. Le titre perd 1,06% à 57,87 euros, tout comme Saint-Gobain (-0,3% à 26,39 euros).

Pour finir, comme d'habitude, un détour par les marchés pétroliers et les devises. Les cours du pétrole ont repassé la barre des 50 dollars malgré une augmentation des stocks de brut américain supérieure aux attentes. Le baril de WTI américain s'échange contre 50,92 dollars et celui de Brent de la mer du Nord, contre 50,90 dollars. Du côté des devises, l'euro remonte nettement à 1,3321 dollar.

 

(également disponible en vidéo)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :