La Bourse de Paris confirme son rebond avec un gain de près de 2,4%

 |   |  440  mots
La Bourse de Paris confirme son rebond à mi-séance. Les marchés sont rassurés par les résultats des "stress tests" des banques américaines. Le CAC gagne 2,37% à 3.330 points. Cependant, le volume d'échange est extrêmement faible. Après 4 heures de cotation, il ne dépasse pas 1 milliard d'euros.

La Bourse de Paris s'affiche à mi-séance en forte hausse ce vendredi, le CAC 40 prenant 2,37%, dans un marché à l'activité réduite en raison d'un jour férié en France mais soulagé par la publication des "tests de résistance" dit "stress tests" des banques américaines.

C'est toutefois ArcelorMittal qui enregistre la meilleure progression du CAC à mi-séance: le titre s'adjuge 5,5% à 21,43 euros à la faveur de la remontée des cours du brut.

 

Les financières soutiennent donc la tendance après la publication des tests de résistance des banques américaines jeudi après la clôture de Wall Street. Crédit Agricole s'avance de 5,36% à 11,99 euros. Dexia reprend son rally avec un gain de 5,2% à 4,53 euros. BNP Paribas grimpe de 4,5% à 47 euros et Natixis prend 4% sur le SBF 120 à 1,97 euro. Enfin, Société Générale est tout juste dans le vert (+0,24% à 39,58 euros). La perte trimestrielle surprise annoncée hier continue de peser sur le cours.

 

 

Air France-KLM est encore une fois bien orienté: le titre gagne 5,4% à 10,54 euros.

 

PPR affiche une hausse de 4,55% à 63,70 euros. Le groupe a tenu son assemblée générale hier. Une réunion houleuse au cours de laquelle, le PDG de PPR a indiqué qu'il faisait de la réduction des coûts sa priorité de l'année 2009. Par ailleurs, sa filiale Puma a annoncé ce vendredi ses résultats trimestriels qui laissent apparaître une meilleure résistance que chez Adidas et Nike, ses deux plus importants concurrents.

 

EADS est en hausse de 3,95% à 11,98 euros. Le Pentagone a annoncé hier qu'il compte relancer l'appel d'offre pour le méga contrat des avions ravitailleurs cet été.

 

Saint-Gobain progresse de 1,15% à 28,27 euros. Le groupe a annoncé le succès de son placement obligataire de 750 millions d'euros.

 

Hors CAC 40, Wendel poursuit sa progression: le titre prend 4% à 33,95 euros. Les marchés applaudissent la cession de ses actifs dans Oranje-Nassau.

Du côté des baisses, Michelin subit le plus fort repli du CAC à la mi-séance: il lâche 1,4% à 42,29 euros. Le groupe est pénalisé par les mauvais résultats de son concurrent japonais Bridgestone. Quant à Renault, il cède 1% à 26,45 euros. Les marchés sont inquiets pour son partenaire japonais Nissan après la publication d'une perte historique plus importante que prévu de Toyota.

 

Prises de bénéfices sur le titre STMicroElectronics: il laisse 1% à 5,13 euros.

 

Même scénario pour Pernod-Ricard. Le titre abandonne -0,76% à 46,81 euros.

 

Enfin, sur les marchés pétroliers, les cours du brut se stabilisent sous les 58 dollars. Le baril de WTI américain s'échange contre 57,75 dollars et celui de Brent de la mer du Nord contre 57,94 dollars. Sur le marché des devises, l'euro remonte à 1,3405 dollar. 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :