La Bourse de Paris s'éloigne des 3.300 points

 |   |  449  mots
Prises de bénéfices ou doutes sur le résultat des stress tests auxquels ont été soumis les grandes banques américaines? Toujours est-il que le marché parisien est mal orienté ce lundi. Il perd plus de 2% à la mi-séance.

A mi-séance, la Bourse de Paris recule toujours alors que l'ouverture à Wall Street est aussi attendue dans le rouge. Le CAC 40 cède plus de 2% à  3. 3.244,66 points.

C'est EADS qui réalise la plus forte baisse à la mi-journée: -5,71% à 11,39 euros. Le marché attend demain les comptes trimestriels du groupe. Par ailleurs, la filiale Airbus indique que son carnet de commandes pourrait baisser de 12% à 13% cette année. Mais les négociations sur le report du programme d'avion de transport militaire A400% avancent bien en revanche.

Lafarge recule nettement de 5,11% à 45,28 euros.

Alcatel-Lucent cède 4,54% à 1,85 euros. L'équipementier télécoms n'aurait pas été retenu pour un méga contrat en Inde.

Dans son sillage, ST Microélectronics abandonne 4,02% à 4,77 euros. UBS a en outre abaissé sa recommandation sur le titre. Et Samsung a livré des prévisions pessimistes sur le marché des semi-conducteurs.

EDF est aussi mal orienté. L'action recule de 4,4% à 34,85 euros. L'électricien a trouvé un accord avec son partenaire Centrica sur le dossier British Energy. Centrica va prendre 20% de British Energy pour 2,5 milliards d'euros. En échange, EDF va racheter auprès de Centrica 51% du belge SPE pour 1,3 milliard d'euros. Enfin, les deux partenaires vont créer une coentreprise dans le cadre de la construction de quatre centrales nucléaires au Royaume-Uni.

Le secteur automobile continue de mal réagir aux annonces de Toyota vendredi. Renault se replie de 4,23% à 24,93 euros. Peugeot perd 4,02% à 6,85 euros. Michelin cède pour sa part 3,4% à 41,52 euros.

Dans le secteur bancaire, Dexia subit des prises de bénéfices après avoir enregistré cinq séances consécutives de hausse. -3,71% à 4,46 euros. Crédit Agricole recule également de 3,53% à 11,32 euros, alors que la banque doit publier jeudi ses résultats du premier trimestre. Natixis publiera le même jour ses comptes trimestriels. Pour l'heure, le titre cède 0,67% à 1,92 euro. Pour le reste du secteur bancaire, Société Générale baisse de 2,08% à 38,70 euros tandis que BNP Paribas résiste avec une légère hausse de 0,04% à 45,90 euros.

Les quelques hausses de ce lundi ne concernent que les valeurs dites « défensives ». Ainsi Danone gagne 1,32% à 39 euros. Air Liquide prend 0,66% à 65,50 euros. L'Oréal grignote 0,64% à 57,31 euros.

Sur le reste du SRD, Club Méditerranée profite des spéculations autour d'une possible entrée au capital de Bernard Tapie. Le titre avance de 4,51% à 11,25 euros.

Sur le marché des devises, l'euro s'affaiblit un peu face au billet vert et s'échange désormais sous 1,36 dollar à  1,3588.

Le regain du dollar entraîne les cours du pétrole à la baisse. Le baril de WTI américain s'échange contre 57,44 dollars. Le baril de Brent vaut, lui, 56,88 dollars.

(Commentaire de la séance boursière également disponible en vidéo sur votre site latribune.fr)

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :