La tendance reste hésitante à Paris

 |   |  340  mots
A mi-séance, la tendance est toujours hésitante à la Bourse de Paris. Après un passage dans le vert, le CAC 40 est retombé dans le rouge et cède 0,25% à 3.241 points.

Les marchés européens ont adopté le mouvement de yoyo ce mardi. Et Paris n'échappe pas à la tendance. Après un passage dans le vert, le CAC 40 est retombé dans le rouge et cède 0,25% à 3.241 points.
 

EADS est sanctionné après la publication de ses résultats trimestriels inférieurs aux attentes. Le titre décroche de 5,07% à 10,77 euros. C'est la plus forte baisse du CAC à la mi-journée.

Le secteur financier évolue aussi globalement dans le rouge. Crédit Agricole abandonne 5% à 10,93 euros. On attend les résultats de la banque jeudi. Dexia recule de 4,46% à 4,39 euros, alors que BNP Paribas cède 0,96% à 46,19 euros. Société Générale laisse de son côté 0,65% à 38,05 euros.

Egalement dans le rouge, Accor baisse de 2,32% à 33,25 euros et Vallourec de 2,43% à 89,17 euros.

 

Du côté des hausses, c'est Lagardère qui tient la tête du CAC à mi-séance. Le titre s'apprécie de 3% à 23,80 euros, et ce malgré les mauvais résultats annoncés par son concurrent allemand Bertelsmann.

France Télécom progresse aussi de 2,92% à 17,08 euros.

Vinci s'affiche aussi dans le vert avant la publication de son chiffre d'affaires ce soir après la clôture. Le titre gagne 1,1% à 34,10 euros.

On attend aussi ce soir le chiffre d'affaires d'EDF. Pour l'heure, le titre progresse de 0,42% à 34,55 euros.

En nette hausse ce matin, Renault a depuis limité ses gains. Le titre ne prend que 0,46% à 25 euros à mi-séance. Le titre profite des résultats un peu moins mauvais que prévu de son partenaire japonais Nissan.

On fait un tour sur le SBF120, avec TF1 qui affiche une belle progression. L'action avance de 3,62% à 8,04 euros portée par un relèvement de recommandation à achat de Citigroup.

Sur les marchés pétroliers, les cours de l'or noir sont repartis à la hausse. Le baril de WTI américain se rapproche des 60 dollars et s'échange contre 59,33 dollars. Le baril de Brent vaut lui 58,27 dollars. Sur le marché des devises, l'euro évolue toujours au dessus de 1,36 dollar. 1 euro vaut 1,3640 dollar.

(également disponible en vidéo sur votre site latribune.fr)

 

 

 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :