ArcelorMittal : Fitch et Moody's baissent leur note, le titre décroche

 |   |  257  mots
Le groupe sidérurgiste suscite les inquiétudes des deux agences de notation qui s'inquiètent des conséquences de la baisse de la demande d'acier sur la solidité financière de l'entreprise. A la Bourse de Paris, le titre a été sanctionné et a chuté de plus de 8%.

En cette séance peu animée du jeudi de l'Ascension, ArcelorMittal a signé la plus forte baisse dans la matinée. Le titre a décroché de 8,42% à 20,77 euros, victime d'un abaissement de la note du groupe par les agences de notation Moody's et Fitch.

Ainsi, Fitch a réduit la note de défaut d'émetteur long terme et la note senior non-garantie du groupe de BBB+ à BBB. Dans la foulée, Moody's Investors Service a annoncé avoir ramené sa note sur ArcelorMittal au niveau le plus bas de la catégorie dite d'investissement. L'agence de notation s'inquiète des effets de la faiblesse de la demande d'acier sur la solidité financière du numéro un mondial de la sidérurgie.

Moody's a abaissé sa note à long terme d' ArcelorMittal à Baa3 tout en attachant à cette note une perspective stable, suggérant qu'il n'y aurait pas de nouvel abaissement de note dans les 12 à 18 mois à venir. "Si les prix des produits sidérurgiques restent à leurs niveaux actuels et même s'ils enregistrent une légère hausse en 2009, Moody's anticipe une contraction proche des 20% du chiffre d'affaires 2009 d'Arcelor, ce qui aurait des conséquences sur la capacité du groupe à générer du cash flow et des bénéfices", déclare Matthias Hellstern, analyste chez Moody's.

Mercredi, la Word Steel Association a annoncé que la production mondiale d'acier avait fondu de 23,6% en avril sur un an, un rythme semblable à celui des mois précédents, portant à presque 23% la chute sur les quatre premiers de l'année.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :