Valeurs financières : l'interdiction de la vente à découvert maintenue

 |   |  171  mots
L'interdiction de la vente à découvert sera prolongée a annoncé le président de l'Autorité des marchés financiers, Jean-Pierre Jouyet dans l'attente des décisions prises par les états membres et les Etats-Unis.

"Dans l'attente de décisions de nos partenaires américains et européens" l'interdiction de la vente à découvert des valeurs bancaires et d'assurance sera maintenue a déclaré ce mercredi le président de l'Autorité des marchés financiers (AMF) devant la commission des lois de l'Assemblée nationale.

Depuis le 19 septembre 2008 sur le marché parisien, la vente à découvert est interdite. Elle est notamment  accusée d'avoir été à l'origine de l'amplification de la dégringolade des valeurs financières à l'automne.

Ce mécanisme consiste à emprunter une action (moyennant le versement d'une commission) pour la vendre à terme avec l'espoir de pouvoir la racheter juste avant à un prix inférieur. L'investisseur peut ainsi empocher la différence.

Quant à la Bafin, l'autorité allemande des marchés financiers (BaFin), elle prévoit de prolonger jusqu'au 31 janvier 2010, de l'interdiction de certaines ventes à découvert.

Jean-Pierre Jouyet a reconnu qu'il y a "un désaccord entre pays européens sur la manière de lutter contre ces phénomènes de spéculation à court terme".
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
J'irai jusqu'à penser qu'il serait souhaitable que cette pratique ne reprenne pas. Mais peut être que la Bourse tient plus du "gambling" que du stock exchange...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La vente à découvert permet d' éviter les bulles, qui comme chacun le sait, finissent toujours par éclater.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :