La Bourse de Paris recule encore

 |   |  396  mots
La Bourse de Paris termine encore une fois dans le rouge. Le CAC 40 perd 1,05% à 3.129 points. Sur la semaine, le marché parisien n'aura signé qu'une seule séance de hausse et finit sur un repli hebdomadaire de 2,8%.

Dans un marché parisien négatif, Sanofi-aventis réalise la plus forte baisse du CAC 40 et ce pour le troisième jour d?affilée. Le titre chute encore de 8,1% à 40,85 euros. Le groupe pharmaceutique est pénalisé par des inquiétudes sur deux de ses médicaments : son antidouleur Di-Antalvic et surtout son antidiabétique Lantus soupçonné d?être cancérigène. C?est d?ailleurs pour cette dernière raison que Morgan Stanley et JP Morgan ont abaissé leur recommandation sur le titre.

Peugeot a aussi été attaqué et sa chute atteint 5,44% à 18,35 euros. L?agence de notation Standard and Poor?s a placé sous surveillance négative la note du groupe. Elle s?inquiète de la solidité financière du constructeur pour 2009 et 2010. Son concurrent Renault ne se replie que de 0,9% à 25,78 euros.

La semaine a été difficile pour Dexia qui termine encore aujourd?hui en baisse de 2,98% à 5,43 euros. Le reste du secteur financier évolue en ordre dispersé.

Bouygues est galement dans le rouge et abandonne 2,43% à 26,91 euros. EDF pour sa part perd 2,1% à 33,97 euros.

Du côté du SBF 120, le certificat d?investissement Areva décroche de 3,51% à 403 euros. Selon le Financial Times, le gouvernement français envisagerait de vendre 15% du capital du groupe nucléaire à des investisseurs étrangers.

Pour les hausses, EADS est resté toute la journée en tête de l?indice parisien. Le titre bondit de 3,46% à 11,65 euros. Selon Le Figaro, le Fonds stratégique d?investissement serait prêt à aider les sous-traitants de la filiale Airbus. Par ailleurs, l?action bénéficie d?arbitrages favorables alors que son concurrent américain Boeing rencontre de graves difficultés.

Cap Gemini signe également une belle performance avec un gain de 2,06% à 25,95 euros. Son concurrent américain Accenture a relevé hier soir sa prévision de bénéfice annuel.

Lafarge et ArcelorMittal progressent bien aussi. Lafarge avance de 1,75% à 46,53 euros et ArcelorMittal de 1,52% à 23,74 euros.

De son côté, Air Liquide gagne 1,15% à 65,71 euros grâce à une hausse de recommandation de UBS.

Enfin, s'agissant des marchés pétroliers, les cours du brut sont repartis à la baisse après un pic à 71 dollars ce matin. Le baril de WTI américain s?échange contre 69,11 dollars à New York. Le baril de Brent de la mer du Nord coté à Londres vaut 68,78 dollars. Du côté des devises, 1euro vaut 1,4065 dollar.

(également disponible en vidéo sur votre site latribune.fr)

 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :