La Bourse de Paris en baisse à la mi-séance

 |   |  371  mots
A la mi-séance, le CAC 40 recule de 0,5% à 3.434 points. Le marché est tiré à la baisse par le secteur financier.

A mi-séance, la Bourse de Paris évolue toujours dans le rouge. Le marché est tiré à la baisse par le secteur financier. BNP Paribas lâche 2,89% à 53,83 euros. C?est le plus fort repli du CAC. Société Générale cède 2,47% à 50,99 euros. Dexia perd également 1,72% à 6,17 euros. Deutsche Bank a dégradé sa recommandation sur le titre. Crédit Agricole abandonne 1,27% à 10,90 euros.

Parmi les plus fortes hausses hier, Alcatel-Lucent fait les frais de prises de bénéfices. L'action perd 2,57% à 2,31 euros.

Les dégagements sont nombreux aussi sur le secteur automobile. Peugeot recule de 2% à 19,78 euros, Michelin de 1,54% à 49,20 euros, et Renault de 1,2% à 31,45 euros.

De son côté, Air France-KLM est en baisse de 1% à 9,90 euros. La compagnie a annoncé qu?elle renonçait à participer à la privatisation de Czech Airlines.

Saint Gobain et Lafarge parviennent quant à eux à limiter leur repli grâce à un relèvement d?objectif de cours de Nomura. Saint Gobain cède 1% et Lafarge 0,7%.

Sur le reste du SRD, Rhodia décroche de 5,16% à 7,56 euros. L?action est victime d?une dégradation de recommandation de Credit Suisse.

Sodexo est aussi tombé nettement dans le rouge : -1,73% à 36,46 euros. Le groupe de restauration collective a racheté la société américaine Comfort Keepers, spécialisée dans les services non médicaux à domicile pour les personnes âgées et dépendantes.

Du côté des hausses, on retrouve logiquement les valeurs défensives qui résistent à la baisse du marché. Carrefour progresse ainsi de 0,1%, Essilor de 0,35% et Danone de 0,4%.

Mais la plus forte hausse du CAC est signée Sanofi-Aventis : +0,9% à 45,29 euros. La justice américaine va réexaminer le brevet du Plavix qui doit normalement expirer en 2011. Le groupe espère une prolongation de six mois. L?anticoagulant Plavix est le deuxième médicament le plus vendu au monde.

Sur les marchés pétroliers, après avoir bien rebondi hier, les cours du brut soufflent un peu. Le baril de WTI américain s?échange contre 68,69 dollars. Le baril de Brent de la mer du Nord vaut 71,71 dollars.

Du côté des devises, l?euro baisse un peu face au billet vert pour évoluer juste au dessus de 1,41 dollar à 1,4102.

(Flash boursier également disponible en vidéo sur votre site latribune.fr)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :