La Bourse de Paris limite ses pertes après un bon indicateur américain

 |  | 437 mots
Lecture 2 min.
Les marchés ont été soulagés après le bond de l'indice ISM manufacturier américain. A 16h20, le CAC 40 perd 0,3% à 3.642 points.

La Bourse de Paris limite ses pertes grâce à l'indice ISM manufacturier américain (indice des directeurs d'achat dans l'industrie). A 16h20, le CAC 40 perd 0,3% à 3.642 points.

La journée est marquée par une série de résultats d'entreprises. Vivendi signe la plus forte augmentation de l'indice, et gagne 1,5% à 20,20 euros. Le groupe de médias et télécoms a publié un chiffre d'affaires en hausse de 17% pour son premier semestre et un bénéfice en légère baisse.

STMicroElectronics s'octroie 1,5% à 6,10 euros. Le secteur des semiconducteurs connait son cinquième mois consécutif de hausse des ventes.

Hors CAC 40, Havas bondit de 15% à 2,44 euros. Pourtant, le publicitaire français affiche un bénéfice net en chute de près de 19% au premier semestre. Mais ses résultats sont meilleurs que prévu. Oddo relève sa recommandation sur le titre.

Toujours hors CAC, Steria affiche un gain 1,2% à 19,40 euros, malgré l'annonce d'une marge opérationnelle de 6,9% au premier semestre, en très léger recul par rapport à celle du premier semestre 2008, et un chiffre d'affaires en repli de 2,3%.

Sur le SBF 120, Carbone Lorraine gagne 0,8% à 21,80 euros. Le groupe a publié un profit net de 13,8 millions d'euros à fin juin, contre 33,6 millions un an plus tôt. Il a également annoncé que la crise l'obligeait à différer ses objectifs fixés en septembre 2008 dans le cadre de son plan "Expansion 2011".

Du coté des baisses, Accor affiche la plus forte diminution de l'indice. Le titre perd 4,5% à 35 euros.

Unibail enregistre un recul de 2% à 135,20 euros, malgré le relèvement d'objectif de cours de JPMorgan.

Vinci baisse de 0,35% à 37,30 euros. Le géant du BTP et des concessions a enregistré des résultats semestriels en baisse, mais il vient de faire rentrer un groupe du Qatar dans son capital. Dans le même secteur, sur le SBF 120, Eiffage cède 7,8% à 45,70 euros. Le groupe a publié un bénéfice net divisé par trois au premier semestre. De plus, il abaisse sa prévision de chiffre d'affaires pour l'ensemble de l'année.

Toujours le SBF 120, le certificat d'investissement Areva recule de 2,2% à 392 euros à cause d'une chute de 79% du bénéfice net du groupe nucléaire public à 161 millions d'euros au premier semestre.

Hors CAC, Teleperformance chute de 9,8% à 21,60 euros, après avoir publié des résultats semestriels en baisse et avoir émis un avertissement sur sa prévision de chiffre d'affaires pour l'année.

Sur les marchés pétroliers, le baril de WTI américain et celui de Brent de la Mer du Nord sont passés sous les 70 dollars le baril, à 69,85 dollars.

Du coté des devises, l'euro vaut 1,4311 dollar.

(également disponible en vidéo)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
En effet, à 16 h 17,25', la bourse a eu un rebond de 0,005 point ce qui fait un pourcentage de 165.85 % annuel.

Chez moi, on appelle ça : le nez dans le guidon.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Si tout va bien, plus la peine de vous lire... lol

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :