Pernod Ricard, plus forte baisse du CAC 40 malgré ses bons résultats annuels

 |  | 264 mots
Lecture 1 min.
Le groupe de spiritueux français affiche des performances annuelles en forte hausse, grâce au rachat et à l'intégration d'Absolut. A périmètre comparable, il a bien résisté à la conjoncture économique difficile. Pourtant, à la clôture, le titre plonge de 4,47% à 51,11 euros. C'est la plus forte baisse du CAC 40.

Sur l'exercice 2008/2009, le résultat net part du groupe de Pernod Ricard a bondi de 13% à 945 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 7,2 milliards d'euros, en hausse de 9,3%. L'intégration réussi de la marque de vodka Absolut a été pour beaucoup dans cette performance. A périmètre constant, les ventes du groupe français reculent de 4% sur un an en volume et restent stables en valeur.

Les performances opérationnelles, elles, ont fait un bond de 21% à 1,85 milliard d'euros. Durant cet exercice, Pernod-Ricard s'est attaché à se désendetter. Au 30 juin 2009, la dette du groupe atteignait 10,9 milliards d'euros, soit un coût moyen de la dette de 4,8%. Dans ces conditions, il va poursuivre son programme de cession d'actifs de 1 milliard d'euros afin de faire tomber le coût de la dette à 4,5% au prochain exercice.

Le deuxième semestre de l'exercice (entre janvier et juin) a été plus difficile pour Pernod Ricard. En particulier le troisième trimestre, de janvier à mars, où les ventes se sont mis à reculer en Asie et ont drastiquement réduit leur croissance en Europe, à l'exception de la France.

Malgré ces bons résultats, là la clôture, le titre plonge de 4,47% à 51,11 euros à la Bourse de Paris. Le marché pourrait sanctionner le discours du dirigeant du groupe, Pierre Pringuet, jugé trop prudent. Ce dernier a déclaré : "Beaucoup de signes montrent qu'il y a une reprise économique en vue mais de la même manière que la récession a mis un peu de retard à se traduire dans nos chiffres, on pense qu'il y aura un effet retard dans la reprise".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :