Les marchés toujours aussi optimistes

 |   |  247  mots
Les espoirs de reprise continuent de doper les marchés financiers alors que la correction se fait attendre. Ce jeudi, les marchés européens ouvrent de nouveau en hausse à l'image de la Bourse de Tokyo et de Wall Street.

Entamé le 9 mars dernier, le rebond boursier s'éternise et la correction attendue sur les marchés se fait attendre. A la faveur d'indicateurs macroéconomiques de plus en plus favorables, les investisseurs parient plus que jamais sur une reprise de l'économie mondiale. 

Ce jeudi, les marchés européens ont de nouveau ouvert en hausse. La Bourse de Paris prend dans les premiers échanges 0,8% à 3.840 points. Le marché avait dépassé mercredi la barre des 3.800 points, après avoir déjà cassé le seuil des 3.700 points la semaine dernière.

Plus tôt, la Bourse de Tokyo a clôturé en hausse de 1,7%, dans le sillage de Wall Street mercredi soir où le Dow Jones a terminé juste sous les 9.800 points.

Sur les marchés émergents, la tendance est identique. De fait, la Bourse de Sao Paulo a passé mercredi le cap des 60.000 points pour la première fois depuis juillet 2008, après avoir clôturé en progression de 1,94% à 60.410 points.

Autre signe de l'ambiance de fin de crise qui règne, les investisseurs se désengagent massivement du dollar, considéré comme une valeur refuge. La monnaie européenne est donc revenue à ses plus hauts niveaux depuis un an face au billet vert, à 1,4740 dollar ce jeudi matin.

Dans le même temps, l'once d'or approche de ses niveaux historiques. Le cours de l' once d'or s'est hissé mercredi soir à 1.023,30 dollars sur le Comex à New York, à courte portée de son record historique du 17 mars 2008 de 1.033,90 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
"A la faveur d'indicateurs macroéconomiques de plus en plus favorables, les investisseurs parient plus que jamais sur une reprise de l'économie mondiale". Lesquels? Arrêtez la désinformation pour aider les banques à vendre leur soupe...
"Autre signe de l'ambiance de fin de crise qui règne, les investisseurs se désengagent massivement du dollar, considéré comme une valeur refuge" et "Dans le même temps, l'once d'or approche de ses niveaux historiques" vous n'avez pas l'impression que c'est contradictoire? Si le dollar tombe et que l'or monte c'est qu'au contraire les opérateurs cherchent de la sécurité (or) et sortent du dollar qui n'est plus depuis longtemps une valeur refuge. Les opérateurs fuient l'économie américaine ce qui est un bon signe de reprise. Puisque justement depuis des mois vous annoncez que la reprise démarrera aux US.
Vous êtes complètement dans les choux. Votre analyse est au ras des paquerettes. Quand allez vous cesser de relayer les depêches d'agences et mettre un peu d'analyse dans votre torchon.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :