La Bourse de Paris retombe sous les 3.800 points

 |   |  456  mots
La Bourse de Paris évolue dans le rouge ce jeudi, après les déclarations de la Fed qui s'inquiète de la situation du marché du travail. A 10 heures, le CAC recule de 0,9% à 3.787 points.

Sur le front des valeurs, Vallourec enregistre la plus forte baisse du CAC 40. Le titre recule de 2,7% à 120,10 euros. Sa filiale VAM Drilling a signé un accord pour l'acquisition d'un fournisseur de tiges de forages appartenant au groupe Soconord.

Dans le sillage du fort recul des prix du pétrole, les autres valeurs pétrolières et parapétrolières sont également dans le rouge. Technip recule de 1% à 43 euros et Total de 0,9% à 41,10 euros. Hors CAC40, CGG Veritas perd 1,7% à 15,75 euros, Maurel et Prom 1,45% à 14 euros et Bourbon 1% à 31,30 euros.

Alcatel-Lucent, qui avait beaucoup monté hier, abandonne 2% à 3 euros. Le directeur général de l'équipementier télécoms a déclaré que le groupe ne discutait avec aucun de ses concurrents pour une éventuelle fusion.

Les valeurs automobiles sont mal orientées. Michelin cède 1,8% à 54,15 euros et Peugeot 1,6% à 20,40 euros. En revanche, Renault, qui est la seule hausse du CAC 40, avance de 0,7% à 32 euros. Les immatriculations de véhicules commerciaux neufs en Europe ont affiché une baisse de 37,4% entre janvier et août 2009 par rapport à la même période l'année dernière. Cela fait 16 mois consécutifs que ces immatriculations reculent en Europe.

Les valeurs bancaires sont également en baisse. Dexia recule de 1,5% à 6,10 euros, Société Générale de 1,4% à 52,70 euros, Crédit Agricole de 1,3% à 14,10 euros, BNP Paribas de 1,2% à 55,75 euros et hors CAC, Natixis de 1,3% à 4 euros.

Sanofi-Aventis limite sa baisse (-0,55%) à 51 euros. Des chercheurs ont annoncé qu'un vaccin expérimental composé en partie par le laboratoire réduit le risque d'infection du VIH d'un tiers.

Selon l'Express, Jean-Louis Borloo ou Jean-Marc Espalioux pourraient prendre la tête de Veolia Environnement qui perd 1,3% à 26,35 euros. Henri Proglio, l'actuel patron de Veolia, serait en effet confirmé chez EDF qui cède 1,2% à 40 euros. De plus, le président du directoire de RTE, filiale transport de l'électricien, a déclaré que le déclin de la consommation d'électricité des grands industriels français avait touché un point bas.

EADS plonge de 2% à 15 euros. Dans une interview au Figaro, le directeur général d'Airbus, filiale d'EADS, a annoncé qu'il aimerait que la filière aéronautique française bénéficie du grand emprunt qui sera lancé en 2010.

Sur le SBF 120, Air France plonge de 2,7% à 12,50 euros. UBS a démarré le suivi de la valeur avec une recommandation de vente.

Toujours hors CAC 40, Altran chute de près de 4% à 3,60 euros après l'abaissement de recommandation de Société Générale.

Nexans recule de 4% à 55,80 euros. Natixis a abaissé son opinion et son objectif de cours sur le titre.

Sur les marchés pétroliers,  le baril de WTI américain tombe à 68,70 dollars et celui de Brent de la mer du Nord à 67,86 dollars.

Du coté des devises, l'euro vaut 1,4757 dollar.

(également disponible en vidéo)

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :