Face à la chute des introductions en Bourse, le LSE supprime 12% de ses effectifs

 |   |  228  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le London Stock Exchange va supprimer 133 emplois. Le groupe tente de faire face à la baisse de 69% des introductions en Bourse depuis le début de l'année.

Le London Stock Exchange réduit de 12% ses effectifs. Le LSE, composé des Bourses de Londres et Milan, vient d'annoncer le départ de 133 personnes. Le groupe espère économiser ainsi près de 11 millions de livres par an dès le second semestre.

Le LSE est victime d'une chute de 69% des introductions en Bourse sur les cinq premiers mois de l'année. Seulement 20 sociétés ont été introduites sur le premier marché londonien, soit une baisse de 57%. Le marché alternatif plonge de 81% avec 10 introductions. Et Milan enregistre l'arrivée en Bourse de seulement 3 entreprises, soit une baisse de 40%.

De plus, le nombre d'entreprises présentes sur ces Bourses a reculé de 10% à 3.175. Les capitalisations de ces sociétés ont baissé de 8% à 2.006 milliards de livres (2196 euros) sur les deux marchés de Londres, et de 18% à Milan, à 444 milliards d'euros.

Le français Xavier Rolet, directeur général du LSE, a quand même déclaré qu'il "continue à y avoir de bons niveaux d'activité dans de nombreuses parties du groupe". En effet, les augmentations de capital ont fait grimper de 2% les sommes levées sur ces marchés à 42,5 milliards de livres. Et le groupe est satisfait de l'acquisition pour 30 millions de dollars (20 millions d'euros) de MillenniumIT, une société sri-lankaise de services informatiques qui a créé une plateforme de transactions plus rapide et moins chère que l'actuelle.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :