Wall Street dopée par une vague d'OPA

 |   |  525  mots
(Crédits : Reuters)
Les places américaines se sont offert un rebond ce lundi, alors que le semaine s'annonce particulièrement riche en statistiques. A la clôture, le Dow Jones prend 1,28% à 9.789 points, le Nasdaq progresse de 1,90% à 2.131 points et le S&P 500 gagne 1,78% à 1.063 points.

Après trois séances consécutives de baisse, Wall Street a entamé un rebond en ce début de semaine. Les marchés ont notamment été portés par de nouvelles opérations de rachat sur le secteur technologique et pharmaceutique. Mais les investisseurs restent préoccupés par la série de mauvais chiffres macro-économique publiés la semaine dernière. D'autant que de nouvelles statistiques sont attendus cette semaine, avec en point d'orgue les chiffres officiels du marché de l'emploi vendredi.

A la clôture, le Dow Jones prend 1,28% à 9.789 points, le Nasdaq progresse de 1,90% à 2.131 points et le S&P 500 gagne 1,78% à 1.063 points.

Du côté des valeurs, Xerox chute de 14,56% à 7,67 dollars après l'annonce du rachat Affiliated Computer Services (ACS) pour 6,4 milliards de dollars. Cette opération s'effectuera en actions et en numéraire, offrant au total 63,11 dollars par titre ACS (+14,24% à 53,98 dollars), soit une prime de 33% par rapport au cours de clôture de vendredi. Le numéro un mondial des imprimantes numériques et des services de gestion de documents s'implante ainsi dans le segment de la gestion de données et de systèmes de paiement. Il anticipe des économies annuelles comprises entre 300 et 400 millions durant les trois premières années.

Toujours au chapitre des fusions acquisitions, Abbott Laboratories va racheter les activités pharmaceutiques du belge Solvay, pour un montant pouvant atteindre 5,2 milliards de dollars. La transaction va permettre au groupe pharmaceutique américain de prendre complètement le contrôle d'une nouvelle génération d'anticholestérol, le TriLipix, développé en collaboration avec Solvay et qui a reçu son autorisation de mise sur le marché américain l'an dernier. Le laboratoire va également faire son entrée sur le marché, en forte croissance, des vaccins, ainsi que sur les marchés émergents d'Europe de l'Est et d'Asie. Le titre grimpe de 2,68% à 48,60 dollars.

Johnson & Johnson gagne 1,07% à 61,27 dollars. Le groupe pharmaceutique va prendre une participation de 18% dans la société néerlandaise de biotechnologies Crucell. Le partenariat entre les deux groupes va notamment porter sur le développement d'un type de vaccin universel contre la grippe, capable de traiter la grippe saisonnière comme les pandémies de type H1N1. Johnson & Johnson va débourser 302 millions de dollars dans cette opération.

Kraft Foods cède 0,27% à 26,17 dollars. Selon The Observer, le numéro deux mondial de l'agroalimentaire devrait lancer une offre d'achat hostile sur le britannique Cadbury pour un montant supérieur à 17 milliards de dollars. Le Takeover Panel, l'autorité de contrôle des OPA au Royaume-Uni, se prépare à imposer dans les jours à venir une date butoir à Kraft avant laquelle il devra soit présenter une offre ferme sur Cadbury, soit renoncer à toute initiative pendant six mois. Le groupe américain avait formulé une offre de 16,7 milliards de dollars au début du mois, offre immédiatement rejetée par sa cible.

Enfin, Cisco Systems s'adjuge 4,38% à 23,61 dollars. L'équipementier en télécoms profite du relèvement de la recommandation de Barclays Capital, passé de neutre à surpondérer. L'intermédiaire britannique a également relevé son objectif de cours sur le titre, de 24 à 28 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :