Décennie noire pour Wall Street

 |   |  316  mots
Les marchés américains ont enregistré leur pire décennie entre 2000 et 2009. Pour la première fois, les indices sont dans le rouge sur dix ans.

Wall Street a vécu sa première décennie négative. La pire, selon les investisseurs américains. Certains qualifient même 2000-2009 comme "une décennie perdue". Même après le krach boursier d'octobre 1929, la décennie de la Grande Dépression des années 1930 n'a pas été aussi mauvaise puisqu'elle avait terminé dans le vert.

En effet, sur les dix ans qui viennent de s'écouler, le S&P 500 accuse une baisse de près de 25%. Depuis le 7 janvier 2000, le Dow a perdu 8,3% et le Nasdaq 43,7%. Mais, petite compensation, en 2009 les marchés affichent quand même leur première hausse en deux ans. Le Dow Jones et le Nasdaq gagnent respectivement près de 20% et 45%. Ils sont portés par la remontée des cours du pétrole qui avaient touché leur plus bas depuis douze ans en début d'année autour de 30 dollars le baril.

Pourtant, la solidité de ce "bull market" (marché haussier) ne semble pas acquise. Les investisseurs restent inquiets quant à la vigueur et la durée de la reprise. Il faut dire que les dix ans 2000-2009 ont été particulièrement marqués par les crises. Ils ont commencé par l'éclatement de la bulle Internet en mars 2000. Cet événement a été suivi par une déprime boursière aggravée par la récession de 2001 qui aura duré huit mois. Puis les attentats du 11 septembre 2001 ont accentué la peur sur les marchés.

Après un rebond boursier spectaculaire menant à des records de clôture au début de l'automne 2007, la fin de la décennie a été pénalisée par la plus longue récession aux Etats-Unis depuis la Grande Dépression. Elle a duré de décembre 2007 jusqu'au deuxième trimestre 2009 inclus et a été marquée par la crise financière et la chute de la banque Lehman Brothers.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :