Le marché déçu par le chiffre d'affaires de Biomérieux

 |   |  437  mots
Biomérieux, le spécialiste du diagnostic in vitro, a annoncé un chiffre d'affaires en hausse de 7,5% grâce à la contribution des ventes de tests contre la grippe A et à son développement dans les pays émergents. Cette performance est toutefois inférieure aux attentes et le titre est lourdement sanctionné en Bourse.

Biomérieux a annoncé, ce vendredi, une hausse de 7,5% (à devises et périmètre constant) de son chiffre d'affaires grâce à la contribution des ventes de tests contre la grippe A et à son développement dans les pays émergents. Le numéro sept mondial du secteur a réalisé l'an denier des ventes de 1,223 milliard d'euros avec une croissance organique de 7,7% dont 328 millions au quatrième trimestre.

En Europe, au Moyen-Orient et Afrique (57% du chiffre d'affaires), les ventes ont augmenté de 5,8%, tandis qu'elles ont crû de 6,3% en Amérique du Nord (24%), de 13% en Asie Pacifique (12%) et de 20% en Amérique latine (7%).

Cité dans un communiqué, Stéphane Bancel, le directeur général de Biomérieux, précise qu'en prenant en compte les récents accords de développement de l'activité du groupe, son taux de croissance ressort à 10,4%. "En outre, nous avons intensifié notre développement dans les pays émergents, complété notre offre de produits dans les infections nosocomiales et signé des accords stratégiques porteurs d'innovation", ajoute le dirigeant. Le groupe souligne que l'épidémie de grippe A (H1N1) a eu un impact favorable d'environ 18 millions d'euros sur les ventes de tests QuickVue Influenza et de systèmes NucliSENS easyMAG, soit 150 points de base de croissance organique.

Malgré cette progression de l'activité, les ventes du groupe sont cependant inférieures au consensus, qui ressortait à 1,235 milliard d'euros (consensus Reuters) sur la totalité de l'exercice, soit 340 millions sur les trois derniers mois de 2009. Du coup, l'action Biomérieux est sanctionnée en Bourse avec une chute de 5,94% à 80,07 euros. Il s'agit de la plus forte baisse des valeurs du SRD.

"Biomérieux nous a habitués à surperformer les anticipations consensus, or il publie aujourd'hui un chiffre d'affaires inférieur aux attentes pour le quatrième trimestre", commente Cédric Moreau (Natixis Securities) auprès de l'agence Reuters.  L'analyste souligne également que "le titre avait accumulé près de 5% de surperformance par rapport aux principaux indices depuis début 2010, ce qui explique sa consolidation".

Pour sa part, CA Cheuvreux a abaissé sa recommandation sur la valeur à sous-performance contre sur-performance pour des raisons de valorisation, avec un objectif de cours à 89 euros. Même chose pour Gilbert Dupont, qui est passé d'accumuler à alléger avec un objectif de cours maintenu à 87 euros, estimant que les ratios boursiers paraissaient désormais tendus à court terme.

Pour 2010, le spécialiste du diagnostic in vitro vise une croissance organique de son chiffre d'affaires d'environ 7%. Pour la période 2007-2012, Biomérieux avait précédemment annoncé prévoir une croissance annuelle moyenne de ses ventes comprise entre 7% et 9% à change et périmètre constants.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :