Le CAC 40 en nette hausse, dans le sillage de Wall Street et Tokyo

La Bourse de Paris ouvre en nette hausse ce mardi. Le CAC 40 progresse de 0,42% à 4.016 points.

La Bourse de Paris s'installe confortablement dans les 4.000 points ce mardi, après les avoir sauvé in extremis lundi. Le CAC 40 progresse de 0,42% à 4.016 points, dans le sillage de Wall Street et Tokyo. La Bourse de New York a en effet terminé lundi à un nouveau plus haut depuis dix-huit mois: le Dow Jones a gagné 0,42% à 10.895,86 points. A Tokyo, la Bourse a également atteint un plus haut depuis dix-huit mois, en atteignant les 11.000 points.

Comme la veille, EDF signe la plus forte hausse. Le titre avance de 2,29% à 41,35 euros. Le groupe devrait obtenir un délai supplémentaire de cinq ans pour financer le démantèlement de ses centrales nucléaires, selon Les Echos. Cette mesure figurerait dans la version du projet de loi sur "la nouvelle organisation du marché de l'électricité" qui a été transmise pour avis au Conseil d'Etat.

Les valeurs cycliques évoluent dans le vert. Saint-Gobain prend 1,56% à 36,49 euros. Il a doublé sa participation dans le japonais MAG et détient désormais 87,3% de la société, spécialisée dans l'isolation. Vinci avance de 1,45% à 44,10 euros. Comme La Tribune l'a révélé, le groupe va décrocher le contrat de plus de 7 milliards d'euros pour la construction et la concession de la ligne à grande vitesse Tours-Bordeaux. Bouygues (+0,5%), Eiffage (+0,07%) et Vinci sont en lice pour l'attribution de ce contrat de 7,2 milliards d'euros par Réseau ferré de France (RFF).

Hors CAC 40, Air France - KLM gagne 0,67% à 12 euros. Des parents de victimes du vol AF447 Rio-Paris, qui s'est abîmé dans l'Atlantique en juin dernier, ont déposé un vingtaine de plaintes contre le groupe Airbus devant un tribunal de Miami, mettant en cause un défaut de conception de l'appareil et de certaines pièces fabriquées aux Etats-Unis.

Trigano progresse de 3,72% à 17,58 euros. Le groupe spécialisé dans la location et la vente de véhicules de loisirs a publié un chiffre d'affaires en hausse de 26,8% à 141 millions d'euros au titre de son deuxième trimestre 2009-2010. Le groupe d'équipements de loisirs table sur un retour à une rentabilité forte dès 2011 grâce aux mesures déjà engagées de réduction des coûts et de restructuration.

Vranken-Pommery s'octroie 2,47% à 30,74 euros après avoir annoncé un résultat opérationnel en baisse de 18,1% en 2009 mais un résultat net part du groupe en hausse de 7,8%. Le groupe de champagnes et de spiritueux, qui table sur une hausse de 20% de ses ventes "dans le futur", versera un dividende de 1,15 euro.

Grâce à la hausse des cours du brut, les valeurs pétrolières et parapétrolières sont en territoire positif. Total, la première capitalisation du CAC 40, avance de 0,85%, Vallourec de 0,5% et CGG Veritas de 0,45%. En revanche, Technip affiche le plus fort recul du CAC 40, le titre baisse de 0,61% à 61,41 euros.

France Telecom perd 0,1% à 17,72 euros. Le groupe veut doubler son activité dans les pays émergents dans les cinq ans à venir, voire "un peu plus vite", a déclaré son directeur général, Stéphane Richard, à des managers du groupe, selon nos informations.

Hors CAC 40, Wendel abandonne 0,91% à 45,84 euros. Le groupe industriel a annoncé une perte nette de 809 millions d'euros en 2009 liée à d'importantes dépréciations d'actifs, mais l'actif net réévalué a doublé par rapport à 2008 et ressort à 56,9 euros par action.

Du coté des marchés pétroliers, les cours du brut sont en hausse. Ils ont pris près de 3% lundi. Ce mardi, le baril de WTI américain s'échange contre 82,54 dollars et celui de Brent de la mer du Nord contre 81,54 dollars.

Du coté des devises, l'euro vaut 1,3516 dollar.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.