La Bourse de Tokyo chute de 12% sur un mois

 |   |  283  mots
Il s'agit de son mois le plus mauvais depuis octobre 2008 et la débandade boursière qui avait suivi la chute de Lehman Brothers.

Le "joli" mois de mai aura été bien rude pour les marchés. En Asie, la crise grecque et de la zone euro n'aura pas épargnée les places financières. Sur un mois, le Nikkei, l'indice phare de la Bourse de Tokyo, a plongé de 11,7%. Soit son mois le plus mauvais depuis octobre 2008 et la débandade boursière qui avait suivi la chute de Lehman Brothers.

Ce lundi, le Nikkei a néanmoins terminé le mois dans le calme résistant bien à la baisse de Wall Street vendredi soir liée à la dégradation de la note de l'Espagne. L'indice clôture quasiment à l'équilibre, en progression de 0,06% à 9.768,70 points. L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a de son côté gagné 0,22% à 880,46 points.

L'activité a été faible, avec 1,76 milliard d'actions échangées sur le premier marché, rendant la séance très hésitante. Les investisseurs ont dû arbitrer les chiffres de la production industrielle au Japon qui ont fait ressortir une hausse de 1,3% en avril par rapport à mars grâce aux exportations vers les pays émergents.

Sur un an, la production industrielle s'affiche en avril en hausse de 25,9%. Elle a redémarré au printemps 2009 après s'être écroulée l'année précédente lors de la pire récession enregistrée au Japon depuis 1945, dans le sillage de la crise économique mondiale.

Côté valeurs, certaines exportatrices ont profité du repli du yen face au dollar et à l'euro. Canon a gagné 0,13%. Pour sa part, Promise a abandonné 6,34% à 591 yens. Moody's Investors Service a abaissé de deux crans la note de l'établissement de crédit à la consommation, ce qui souligne les conditions difficiles de cette activité.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :