Le CAC 40 rebondit encore de 2%

 |   |  743  mots
Le regain de confiance se confirme à la Bourse de Paris, à l'image de ce qui se passe sur l'ensemble des places financières. Après avoir déjà signé trois séances consécutives de hausse, le CAC 40 clôture sur un bond de 1,98% pour repasser le seuil des 3.600 points.

Très belle entame de semaine à la Bourse de Paris. Le marché parisien a poursuivi son rally pour signer une quatrième séance consécutive de hausse, ce qui n'était pas arrivé depuis le 3 mars dernier. A la clôture, le CAC 40 progresse de 1,98% à 3.626,04 points, après avoir accru ses gains dans le sillage de l'ouverture positive des marchés à Wall Street. En Europe, le Dax de Francfort gagne 1,28% et le Footsie 100 de Londres 1,15%.

Les investisseurs ont laissé de côté leurs inquiétudes sur la macroéconomie, notamment leurs craintes sur les dettes en zone euro, pour s'intéresser de plus près aux annonces d'entreprises. Dans un contexte d'actions bon marché, les nouvelles positives venues de la microéconomie permettent d'alimenter le rebond.

Sur le front des valeurs, la cote parisienne a été soutenue par le secteur financier et des matières premières. A la veille de la présentation de sa nouvelle stratégie, Société Générale grimpe de 3,91% à 35,04 euros. Confirmant des informations de La Tribune, le Crédit du Nord, filiale à 100% de la Société générale a annoncé être entré en négociations exclusives avec le groupe BPCE en vue d'acquérir la Société Marseillaise de Crédit (SMC).

De son côté, Axa avance de 3,7% à 13,60 euros. L'assureur discute de la cession d'une partie de ses activités vie, épargne et retraite au Royaume-Uni à Resolution pour un prix global de vente de 2,75 milliards de livres (3,3 milliards d'euros). L'opération se traduirait pour Axa par environ 1,4 milliard d'euros de moins-value exceptionnelle dans le résultat net 2010.

Pour leur part, Crédit Agricole gagne 2,86% à 9,28 euros et BNP Paribas 2,65% à 47,50 euros. Seul Dexia est à la traîne avec une progression plus limitée de 0,53% à 3,21 euros. La banque franco-belge a annoncé que son capital avait été porté à 8,44 milliards d'euros à la suite d'une augmentation de capital de près de 353 millions.

Nouveau bond du titre Club Med

Les valeurs liées aux matières premières figurent également parmi les plus fortes progressions. ArcelorMittal prend 5,58% à 24,87 euros, Technip 4,31% à 51,80 euros, Vallourec 3,08% à 147,40 euros et Total 2,3% à 39,59 euros.

Mais la plus forte hausse du CAC 40 est réalisée par Alstom (+5,91% à 39,79 euros). Le titre a été dopé par un relèvement de recommandation de Bank of America qui l'a intégré dans sa liste de valeurs favorites.

Dans leur ensemble, les valeurs cycliques, les plus liées à la conjoncture, profitent du retour de confiance des investisseurs. Pour le secteur automobile, Peugeot progresse de 3,64% à 22,20 euros. Hors CAC 40, sa filiale Faurecia bondit de 4,99% à 14,82 euros. A l'occasion d'une présentation aux analystes de sa stratégie à moyen terme, l'équipementier automobile a indiqué viser un chiffre d'affaires de 16 milliards d'euros à l'horizon 2014, soit un bond de 72% par rapport aux ventes qu'il a réalisées l'an dernier.

Egalement bien orienté, Renault est en hausse de 2,71% à 31,45 euros. Le PDG de la marque au losange, Carlos Ghosn, a indiqué dimanche prévoir de rembourser les aides de l'Etat avant la fin 2010.

Sur le SBF 120, Club Méditerranée s'envole encore de 9,13% à 13,75 euros alors que le titre a déjà bondi de plus de 9% vendredi à la suite de la publication de ses résultats semestriels. Le marché salue ce lundi l'annonce de l'entrée au capital du groupe de tourisme du chinois Fosun à hauteur de 7,1%.

Belle performance aussi pour Technicolor (+5,71% à 51 centimes d'euros) Le groupe français de services destinés aux médias a lancé une coentreprise avec Shanghai Film Group, en vue de la création d'un studio de post-production numérique avancé en Chine.

Si aucune valeur ne termine dans le rouge, le secteur défensif limite néanmoins ses gains. Essilor ne prend que 0,11% à 48,59 euros.

L'euro à près de 1,23 dollar

De son côté, LVMH a subi l'abaissement du conseil de Bank of America-Merrill Lynch. L'action du groupe de luxe gagne seulement 0,18% à 92,08 euros.

Totalement contre la tendance, Ipsen plonge de 5,24% à 31,90 euros, signant la plus forte baisse des valeurs du SRD. L'analyste Piper Jaffray a réduit sa recommandation sur la valeur après des résultats de tests négatifs sur un médicament anti-diabète développé avec le suisse Roche.

Côté devises, à l'image du regain de confiance sur les places financières, l'euro continue de se renforcer face au billet vert à 1 euro pour 1,2278 dollar. Sur les marchés pétroliers, les cours du brut sont aussi en hausse. Le baril de WTI s'échange contre 75,65 dollars et le baril de Brent contre 75,93 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :