Le marché salue le plan stratégique de Bourbon

 |  | 509 mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le groupe français de services maritimes va investir 2 milliards de dollars d'ici 2015 dans la construction de navires pour son activité "offshore" et va céder pour 500 millions d'euros d'actifs.

Quand les valeurs parapétrolières ont souffert ce vendredi, Bourbon résiste en affichant une nette progression de son cours en Bourse. L'action du groupe français de services maritimes avance de 0,63% à 34,11 euros, le marché appréciant le plan stratégique de la société dévoilé ce vendredi.

Ce nouveau plan pour la période 2011-2015 comprend la cession de sa flotte de seize vraquiers et d'autres actifs non stratégiques pour un total de 500 millions d'euros environ. Le spécialiste des services maritimes pour l'"offshore" pétrolier a annoncé dans un communiqué avoir signé un accord de cession de ses vraquiers avec le groupe américain Genco Shipping and Trading Ltd pour 545 millions de dollars (440 millions d'euros environ).

Dans le cadre de son plan stratégique, Bourbon souhaite en outre investir 2 milliards de dollars dans la construction de 80 navires de ravitaillement et de 64 navires de transport de personnels pour opérer, en 2015, une flotte de 600 navires dédiés aux services logistiques en "offshore" continental et en "offshore" profond. Sa flotte "offshore" s'établissait à 357 navires à fin 2009 et 99 sont aujourd'hui en commande dans le cadre de son précédent plan stratégique.

"L'activité vrac actuelle continuera dans une proportion moindre et sans disposer de l'apport que constitue une flotte détenue en propriété", a souligné le PDG de Bourbon, Jacques de Chateauvieux, lors d'une conférence téléphonique. "Cela n'handicape pas notre capacité à satisfaire les attentes de nos clients."

Jacques de Chateauvieux a également indiqué que les activités sucrières de Bourbon au Vietnam, entre autres, seraient vendues en complément des vraquiers.

En dehors des cessions, le financement du nouveau programme d'investissements sera assuré par la modification des termes de paiement des navires pendant la construction, 75% du prix étant désormais payé à la livraison, ainsi que par un prêt sur 12 ans de 400 millions de dollars accordé par la China Exim Bank.

"L'effet combiné de la génération de "cash flow" par les opérations, de la cession d'actifs en 2010 et la nouvelle politique de paiement des navires devrait permettre un ratio d'endettement/fonds propres inférieur à 0,5 et un ratio de dette nette/Ebitda inférieur à 2 d'ici 2015. Bourbon générerait ainsi des "cash flows" positifs à compter de 2013", a ajouté la société. Bourbon a également précisé que sa politique de dividende consisterait à distribuer environ 40% de son bénéfice net consolidé.

Après une croissance moyenne annuelle de 28% de l'activité de sa division "offshore" entre 2002 et 2009, le nouveau plan de Bourbon affiche un objectif de 17% de croissance moyenne annuelle entre 2011 et 2015. La société met en outre l'accent sur une augmentation du taux de disponibilité de la flotte avec un objectif de 95% contre 92% environ aujourd'hui, ainsi qu'une baisse de l'indice de ses coûts opérationnels de 4% à taux constant d'ici 2015. Bourbon vise également pour 2015 un ratio résultat brut d'exploitation (Ebitda) sur chiffre d'affaires de 45% pour l'"offshore" et un ratio Ebitda sur capitaux employés de 20%.

Il prévoit de recruter 5.000 personnes qui rejoindront ses 7.000 employés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :